Ventouse

Définition de « Ventouse »

ventouse (n. f.) : Sorte de petite cloche de verre, qu'on applique sur la peau et dans l'intérieur de laquelle on raréfie l'air au moyen de la chaleur ou par un procédé mécanique, afin de soulever la peau et de produire une révulsion locale.
  • Appliquer des ventouses.
  • Mettre, poser des ventouses.

  • Ventouses sèches, Ventouses qu'on applique sans faire ensuite de scarification.
  • Ventouses scarifiées, Celles qu'on applique en scarifiant ensuite.
  • se dit, par analogie, en termes d'Histoire naturelle, de Certains organes dont quelques animaux aquatiques sont pourvus, et à l'aide desquels ils s'attachent aux différents corps, ou sucent, en faisant le vide.

    • La sangsue a des ventouses.

    Il désigne aussi une Ouverture, pratiquée dans un conduit, dans une fosse, etc., pour donner passage à l'air.

    • Il faut mettre des ventouses à cette cheminée pour l'empêcher de fumer.
    • La ventouse d'une fosse d'aisances.

    Citations

    • « Subitement, l’ouragan, comme une bête, vient boire à l’océan ; succion inouïe ; l’eau monte vers la bouche invisible, une ventouse se forme, la tumeur enfle ; c’est la trombe, le Prester des anciens, stalactite en haut, stalagmite en bas, double cône inverse tournant, une pointe en équilibre sur l’autre, baiser de deux montagnes, une montagne d’écume qui s’élève, une montagne de nuée qui descend ; effrayant coït de l’onde et de l’ombre.  »
    • « Que penser d'ailleurs de cette sainte Ursule, au front renflé tel qu'un verre de ventouse, au ventre de femme enceinte, flanquée d'autres céatures, déhanchées comme elles et trouant, avec des nez en pied de marmite, les vessies de graisse blanche qui leur servaient de face?  »
    • « Donc de sa part aucun signe d’irritation sous la pointe de l’aiguille avec laquelle je la stimule, et encore moins sous la ventouse de l’Anthrax, qui peut, en parfaite sécurité, tarir l’opulente mamelle.  »
    Alphabet