Val

Définition de « Val »

val (n. m.) : Vallée étroite, espace de terre resserré entre deux coteaux.
  • Un val solitaire, désert.

Il n'est guère usité que dans le langage soutenu.
Fig.,

  • Par monts et par vaux, Par tous les chemins, çà et là, en tous sens.

  • Citations

    • « Comme si la lumière eût suivi, elle aussi, un programme officiel, le château de Belcamp, où dormait le héros de la fête, surgissait hors de l’ombre avec sa façade fière tout empanachée de futaies bien avant que la brume eût laissé le berceau de la rivière et le double val : Les rayons du matin embrasaient ses fenêtres et détachaient les hautes arêtes de son toit, qui lui faisaient une coiffure seigneuriale.  »
    • « Mais l’archiduc Charles ayant surpris et écrasé Jourdan à Wurtzbourg, avec des forces supérieures, Moreau fit sa fameuse retraite à travers la Souabe soulevée, livrant des combats chaque jour, enlevant des régiments entiers à l’ennemi, forçant les défilés du val d’Enfer, après une dernière victoire à Biberach, et ramenant toute son armée glorieuse à Huningue.  »
    • « Si le jeune La Baudraye vécut, il le dut à des habitudes d’une régularité monastique, à cette économie de mouvement que Fontenelle prêchait comme la religion des valétudinaires, et surtout à l’air de Sancerre, à l’influence de ce site admirable d’où se découvre un panorama de quarante lieues dans le val de la Loire.  »
    Alphabet