Usage

Définition de « Usage »

usage (n. m.) : Coutume, pratique reçue.
  • Long, constant, ancien, perpétuel usage.
  • C'était l'usage du pays, du temps.
  • Cela est reçu par l'usage.
  • C'est l'usage.
  • L'usage le veut ainsi.
  • Cela est conforme, est contraire à l'usage.
  • Suivre l'usage.
  • Braver l'usage.
  • Les usages reçus.
  • Aller contre l'usage établi.
  • Les mœurs, les coutumes, les usages d'un peuple.

Il signifie aussi Emploi d'une chose.

  • Faire usage d'un aliment, d'un remède.
  • On fait usage de cette plante en médecine.
  • Faire usage de son temps, de son crédit, de ses moyens.
  • Le bon, le mauvais usage des richesses.
  • Il a tout mis en usage pour réussir.
  • Cela ne m'est plus d'aucun usage.
  • Des livres à l'usage des classes.
  • Bréviaire à l'usage de Paris, de Rome.
  • À quel usage destinez-vous cela? L'usage de la parole.

Fam.,

  • Cette étoffe fera beaucoup d'usage, Elle durera longtemps.
  • se dit particulièrement de l'Emploi qu'on fait des mots de la langue, tel que la coutume l'a réglé.
    • L'usage est l'arbitre souverain des langues.
    • L'usage a introduit, a consacré cette expression, cette tournure.
    • Ce mot est d'usage.
    • Ce mot n'est plus d'usage, n'est plus en usage, est maintenant hors d'usage.
    • Ce terme n'a d'usage, n'est en usage que dans le style familier.
    • Le plus grand usage de ce mot est dans le style soutenu.

    Il se dit aussi de l'Emploi personnel qu'on fait des mots.

    • L'usage qu'il a fait de cette expression est heureux.
    • Habile écrivain, il a fait de ce moi un usage inattendu, tout nouveau.
    • Vous faites des mots un usage vicieux.
    • L'Académie ne prétend pas régler l'usage de chaque mot, elle indique l'usage qu'on en fait.

    Il désigne en outre le Droit de se servir personnellement d'une chose dont la propriété est à un autre.

    • En vendant sa bibliothèque, il s'en est réservé l'usage sa vie durant.
    • Les droits d'usage s'établissent et se perdent de la même manière que l'usufruit.

    Il se dit aussi, en termes de Jurisprudence, du Droit qu'ont les voisins d'une forêt ou d'un pacage d'y couper le bois qui leur est nécessaire, ou d'y mener paître leur bétail.

    • On a ôté, on a confirmé les usages aux riverains de ces forêts, de ces marais.
    • J'ai droit d'usage, j'ai mon usage dans tel bois.

    Il signifie encore Habitude, pratique particulière.

    • Il a l'usage de dîner de bonne heure.
    • Il veille beaucoup, c'est son usage.

    Il vieillit dans cette acception.
    Il signifie encore Connaissance pratique acquise par l'expérience.

    • Il avait été formé par un long usage à la vie de cour.

    Il signifie particulièrement Expérience de la société, habitude d'en pratiquer les devoirs, d'en observer les règles.

    • L'usage du monde, de la vie, ou absolument.
    • L'usage.
    • C'est un homme qui a beaucoup d'usage, qui a peu d'usage.
    • Manquer d'usage.

    Citations

    • « Il me semble donc que l’homme, après avoir satisfait à cette première curiosité des faits, désira quelque chose de plus complet, quelque groupe, quelque réduction à sa portée et à son usage des anneaux de cette vaste chaîne d’événements que sa vue ne pouvait embrasser ; car il voulait aussi trouver, dans les récits, des exemples qui pussent servir aux vérités morales dont il avait la conscience ; peu de destinées particulières suffisaient à ce désir, n’étant que les parties incomplètes du TOUT insaisissable de l’histoire du monde ; l’une était pour ; dire un quart, l’autre une moitié de preuve ; l’imagination fit le reste et les compléta.  »
    • « Tout le Bergotte que j’avais lentement et délicatement élaboré moi-même, goutte à goutte, comme une stalactite, avec la transparente beauté de ses livres, ce Bergotte-là se trouvait d’un seul coup ne plus pouvoir être d’aucun usage, du moment qu’il fallait conserver le nez en colimaçon et utiliser la barbiche noire ; comme n’est plus bonne à rien la solution que nous avions trouvée pour un problème dont nous avions lu incomplètement la donnée et sans tenir compte que le total devait faire un certain chiffre.  »
    • « Il faut, enfin, que les habitants d'une étendue de terrain, soumise, à peu près, au même climat, connaissent la différence des méthodes qui y sont en usage, des produits qu'on y cultive, des préparations qu'on leur donne, des usages auxquels on les emploie, des débouchés qui leur sont offerts, afin de pouvoir distinguer ce qui, dans ces différences, appartient à la nature, et ce qui n'est que l'effet des habitudes, des opinions, des lois établies.  »
    Alphabet