Université

Définition de « Université »

université (n. f.) : Centre d'enseignement supérieur, établi par l'autorité publique, divisé en groupes appelés Facultés, dont chacune délivre des grades au nom de l'État.
  • L'Université de Paris, de Strasbourg, de Bologne.

  • L'Université de France ou absolument.
  • L'Université se dit, en vertu d'une organisation qui date de 1808, de l'Ensemble des écoles publiques de tout ordre, écoles primaires, lycées et collèges, Facultés, où l'enseignement se donne au nom de l'État, sous la direction du ministre de l'Éducation nationale, dit Grand Maître de l'Université.
  • s'emploie aussi, dans le langage courant, pour désigner Divers instituts français de haut enseignement qui ne dépendent pas de l'État et qui ne peuvent conférer des grades que l'État reconnaisse.

    • L'Université libre de Lyon.
    • L'Université catholique de Paris.

    Il se dit aussi, en plusieurs pays étrangers, d'Établissements semblables, mais qui sont d'institution privée et à qui l'État reconnaît pourtant, par privilège, le droit de conférer des grades.

    • L'Université d'Oxford.
    • L'Université Harvard aux États-Unis.
    • Cambridge est ville d'Université.

    Citations

    • « Cet Hartrott, après avoir conquis le diplôme de docteur en philosophie, venait d’être nommé professeur auxiliaire dans une université, sans doute parce qu’il avait déjà publié trois ou quatre volumes gros et lourds comme des pavés ; et, au surplus, il était membre d’un séminaire historique , c’est-à-dire d’une société savante qui se consacrait à la recherche des documents inédits et qui avait pour président un historien fameux.  »
    • « Quand on a lu que l'auteur de la Grande Ombre est né le 22 mai 1859 à Edimbourg, qu'il fut l'élève de son université, qu'il y étudia la médecine et l'exerça huit ans à Southsea , qu'il voyagea ensuite dans les régions arctiques et sur les côtes Occidentales de l'Afrique, force est bien de se contenter de renseignements aussi succincts.  »
    • « Aujourd'hui, l'Etat a une multitude de droits à conférer, tels, par exemple, le droit de commander un bataillon, une compagnie, le droit d'enseigner dans une université ; il lui appartient d'en disposer parce qu'ils sont à lui, que ce sont des droits de l'Etat, des droits politiques .  »

    Université

    Université. De nos jours nous donnons le nom d’université à de grands centres d’instruction formés de la réunion des diverses facultés, c’est-à-dire de corps chargés d’enseigner les diverses branches des connaissances humaines. C’est du moins l’acception que ce mot a en Allemagne, en Angleterre, dans tout le monde enfin, excepté en France, où l’on appelle Université de France l’ensemble du corps enseignant, Les anciens ne connaissaient pas ce que nous entendons par université. En Grèce l’éducation était publique et commune. À Rome, pendant les premiers siècles de la république, l’étude des lettres et des sciences était regardée comme inutile ; ce n’est que plus tard que des écoles y furent fondées pour l’enseignement de la rhétorique et de la philosophie. Sous l’empire ces écoles se multiplièrent dans toutes les provinces soumises à la domination romaine. Celles de Gaule devinrent célèbres et florissantes. Les principales étaient... (suite)

    Alphabet