Tambourin

Définition de « Tambourin »

tambourin (n. m.) : Sorte de tambour moins large et plus long que le tambour ordinaire, sur lequel on bat avec une seule baguette et qu'on accompagne ordinairement avec une petite flûte, pour faire danser.
  • Jouer du tambourin.

En termes de Jeux, il se dit d'une Sorte de petit tambour qui sert à lancer et à renvoyer une balle et qui est formé d'un cercle haut seulement de quelques centimètres et tendu de peau d'un seul côté.

  • Jouer au tambourin.

Citations

  • « Ignobles, pouilleux, le capuchon d’un burnous en loques rabattu sur leur face simiesque, frappant de leurs longs doigts décharnés la peau jaunie d’un tambourin, ils commencent par laisser échapper des sons rauques de leurs gosiers secs, puis, peu à peu, s’animant eux-mêmes, sans s’occuper de leur auditoire, qu’une foule les entoure ou qu’ils n’aient devant eux que des chiens errants, se mettent à chanter un long poème, passant subitement des tons les plus sourds aux modulations les plus douces, des notes les plus attendrissantes aux cris les plus stridents, aux vociférations les plus déchirantes.  »
  • « Ils n’ont point d’artillerie, car en ayant besoin chez nous, ils ont décidé d’envoyer cent canons avec de la poudre et des boulets à don Sébastien de Portugal ; et l’on ne sait où vont les deux millions d’écus que nous avons payés en quatre fois par impôts et contributions, les bourgeois de Gand et Bruxelles s’arment, Gand pour la réforme, et Bruxelles comme Gand ; à Bruxelles, les femmes jouent du tambourin tandis que leurs hommes travaillent aux remparts.  »
  • « Comme si cela ne suffisait pas à son humeur batailleuse, elle avait encore des histoires avec les concierges, l’éternelle question du tambourin qui cette fois se résolvait par l’exil de Valmajour dans un de ces sous-sols de marchand de vins où des fanfares de trompes de chasse alternent avec des leçons de savate et de boxe.  »
Alphabet