Tambour

Définition de « Tambour »

tambour (n. m.) : Caisse de forme cylindrique, dont les deux fonds sont formés de peaux tendues, sur l'une desquelles on frappe avec des baguettes pour en tirer des sons.
  • Jouer du tambour.
  • Marcher au son du tambour.
  • Les roulements du tambour.
  • Au premier coup de tambour.
  • Battre du tambour, Tirer des sons du tambour, jouer du tambour.
  • Battre le tambour, Donner un signal avec le tambour.
  • On battit le tambour pour assembler la troupe.

On dit aussi absolument.
.

  • Le tambour bat, On bat le tambour.
  • La garnison sortit tambour battant.

Fig. et fam.,

  • Mener quelqu'un tambour battant, Le mener vivement, dans une discussion, dans un procès, dans une affaire, etc.
  • , sans lui laisser de relâche.

Fig. et fam.,

  • Sans tambour ni trompette, Sans bruit, sans attirer l'attention, secrètement.
  • Il a délogé sans tambour ni trompette.

Prov. et fig.,

  • Ce qui vient de la flûte s'en retourne au tambour, Le bien acquis trop facilement, ou par des voies peu honnêtes, se dissipe aussi aisément qu'il a été amassé.
  • Tambour de basque, Sorte de petit tambour qui n'a qu'un fond de peau tendue sur un cercle de bois de quelques centimètres, autour duquel il y a des plaques de cuivre et des grelots, et dont on joue avec le bout des doigts ou en l'agitant.
  • se dit, par extension, de Celui dont la fonction est de battre du tambour.
    • Les tambours d'un régiment.
    • Il est tambour à telle compagnie.
    • Le tambour de ville.
    • Tambour-major, Chef des tambours et des clairons dans un régiment, celui qui leur donne le signal, qui les commande.
    • Le tambour-major de tel régiment.
    • La canne d'un tambour-major.

    .
    se dit encore d'une Petite enceinte de menuiserie, à doubles portes, placée aux principales entrées des édifices ou des grandes salles, pour empêcher le vent de pénétrer dans l'intérieur.

    • Établir des tambours aux portes d'une église.
    • Tambour vitré.

    En termes d'Architecture, il désigne Chacune des assises de pierres cylindriques qui composent le fût d'une colonne ou le noyau d'un escalier à vis.

    • Les tambours des colonnes du Parthénon.

    En termes de Mécanique, il désigne une Sorte de Gros cylindre en bois ou en métal sur lequel vient s'enrouler un câble.
    En termes d'Horlogerie, il désigne le Cylindre sur lequel est roulée la corde ou la chaîne qui sert à remonter une horloge.
    En termes d'Arts, il se dit d'un Appareil de forme circulaire sur lequel est tendue une toile ou une étoffe de soie pour exécuter à l'aiguille différents dessins de broderie.

    • Broder au tambour.

    Citations

    • « Tout à coup les éclairs lents et interrompus qui brillaient sur les batteries découragées deviennent une flamme immense et continuelle, ne laissant pas de place à la fumée qui s’élève jusqu’au ciel en formant un nombre infini de couronnes légères et flottantes ; les volées du canon, qui semblaient de lointains et faibles échos, se changent en un tonnerre formidable dont les coups sont aussi rapides que ceux du tambour battant la charge ; tandis que, de trois points opposés, les rayons larges et rouges des bouches à feu descendent sur les sombres colonnes qui sortaient de la ville assiégée.  »
    • « En ce moment, nous fûmes interrompus par un roulement de tambour, après quoi le crieur de la ville lut en français d'abord, puis en allemand et en italien, une proclamation de Rusca, en vertu de laquelle il était enjoint à tous les négocians et notables habitans de Clagenfurth d'aller, comme par le passé, au cercle, pendant toutes les soirées, sous peine d'être taxés à un contribution extraordinaire.  »
    • « Au-dessus des fidèles, agenouillés ou assis, un vaste jubé mystérieux, grillé comme un harem, s’avance en voûte depuis le mur de façade jusqu’au tiers de l’église ; on sent qu’il est rempli d’assistants invisibles, et parfois il s’en échappe des sons de tambour, des cliquetis de paillettes, comme si on se disposait là pour quelque étonnante musique.  »
    Alphabet