Taire

Définition de « Taire »

(
  • Je tais, tu tais, il tait; nous taisons, vous taisez, ils taisent.
  • Je taisais.
  • Je tus.
  • Je tairai.
  • Je tairais.
  • Tais; taisons, taisez.
  • Que le taise.
  • Que je tusse.
  • Taisant.
  • Ne pas dire.
  • Il vous a bien dit telle chose, mais il vous en a tu beaucoup d'autres.
  • C'est un homme sûr et qui ne dit jamais rien de ce qu'il faut taire.

signifie Garder le silence, s'abstenir de parler.

  • Après avoir dit cela, il se tut.
  • Il y a temps de parler et temps de se taire.
  • Ils se sont tus après quelques moments.

Avec ellipse du pronom,.

  • Faites taire cet enfant.

Fam.,

  • Il a manqué une belle occasion de se taire, Il a parlé mal à propos, il s'est fait du tort en parlant.
  • Se taire sur quelque chose ou simplement.
  • Se taire, Ne pas divulguer un secret.
  • Il se tut sur ce que le hasard lui avait fait découvrir.
  • Il promit de se taire.
  • Ne pouvoir se taire d'une chose, La publier partout, en parler sans cesse.
  • Il ne peut se taire sur le service, du service que vous lui avez rendu.
  • Je ne puis m'en taire.

Fig.,

  • Il a fait taire son ressentiment, Il l'a maîtrisé, il l'a oublié dans telle occasion.
  • On dit de même :.
  • En de telles circonstances, tous les ressentiments doivent se taire.

signifie aussi Ne pas faire de bruit; en ce sens, il se dit des Animaux, et généralement de tout ce qui est capable de faire du bruit.

  • Faites taire ces chiens.
  • La mer et les vents se turent à la voix de JÉSUS-CHRIST.
  • Notre canon a fait taire celui de l'ennemi, Il a mis celui de l'ennemi hors d'état de continuer à tirer.

  • Citations

    • « Andrée avait pourtant bien plus qu’elle l’intelligence des choses du cœur, le raffinement dans la gentillesse ; trouver le regard, le mot, l’action, qui pouvaient le plus ingénieusement faire plaisir, taire une réflexion qui risquait de peiner, faire le sacrifice d’une heure de jeu, voire d’une matinée, d’une garden-party, pour rester auprès d’un ami ou d’une amie triste et lui montrer ainsi qu’elle préférait sa simple société à des plaisirs frivoles, telles étaient ses délicatesses coutumières.  »
    • « Je vois et j’ai vu de pires choses et il y en a de si épouvantables que je ne voudrais pas parler de chacune et pas même me taire sur plusieurs : j’ai vu des hommes qui manquent de tout, sauf qu’ils ont quelque chose de trop des hommes qui ne sont rien d’autre qu’un grand œil ou une grande bouche ou un gros ventre, ou n’importe quoi de grand, je les appelle des infirmes à rebours.  »
    • « Aussi dois-je, en vous dédiant cette œuvre, taire un nom qui certes en serait l’orgueil ; mais, à la faveur de ce demi-silence, vos magnifiques mains pourront la bénir, votre front sublime pourra s’y pencher en rêvant, vos yeux pleins d’amour maternel, pourront lui sourire, car vous serez ici tout à la fois présente et voilée.  »
    Alphabet