Tailler

Définition de « Tailler »

tailler (v. tr.) : Couper, retrancher d'une matière, en ôter avec le marteau, le ciseau, ou quelque autre instrument, ce qu'il y a de superflu, pour lui donner une certaine forme, pour la rendre propre à tel ou tel usage.
  • Tailler une pierre pour la faire servir à un bâtiment.
  • Tailler un bloc de marbre pour en faire une colonne, une statue.
  • Tailler des arbres pour les rendre plus beaux.
  • Tailler des arbres fruitiers dans le temps convenable pour leur faire porter plus de fruits.
  • Tailler la vigne dans sa saison.
  • Tailler une pierre précieuse.
  • Tailler un diamant.

Fig.,

  • Tailler en pièces une armée, La défaire entièrement.
  • Fig. et fam.,
    • Tailler et rogner, Disposer des choses à sa fantaisie.
    • Il est le maître dans cette maison, il taille et rogne à son gré, comme il veut.

    signifie encore Couper dans une étoffe ce qu'il faut pour confectionner une pièce d'habillement.

    • Tailler une robe, un manteau.
    • Tailler des chemises.
    • Tailler un vêtement en plein drap, etc.

    Absolument,.

    • Cette ouvrière taille bien.

    Fig. et fam.,

    • Tailler une bavette, Bavarder.
    • Fig. et fam.,
      • Tailler des croupières à une troupe de gens de guerre, La mettre en fuite, la poursuivre.
      • Tailler des croupières à quelqu'un, Lui susciter des affaires, des embarras, des difficultés de toute sorte.
      • Tailler de l'ouvrage, de la besogne à quelqu'un, Lui couper l'étoffe de manière qu'il n'ait plus qu'à coudre.
      • Cette expression s'emploie aussi figurément et signifie Lui donner beaucoup de choses à faire ou Lui susciter bien des embarras.
      • C'est un chicaneur, il m'a taillé bien de la besogne.

      Fig. et fam.,

      • Il peut tailler en plein drap, il a de quoi tailler en plein drap, Il a amplement et abondamment tout ce qui peut servir à l'exécution de son dessein.
      • Il a taillé en plein drap, Il a été en pouvoir de faire tout ce qu'il a voulu.
      • se disait autrefois en termes de Chirurgie et signifiait Faire l'opération de la taille.
        • Il a dû se faire tailler.

        Il s'emploie aussi en termes de jeux de Cartes, pour indiquer la fonction du joueur nommé banquier, qui distribue les cartes et joue seul contre tous les autres joueurs.

        • Tailler une banque.

        Absolument,.

        • Qui veut tailler? Il a promis de tailler après souper.

        Le participe passé
        s'emploie adjectivement.

        • Cet homme est bien taillé, Il est bien fait, il a le corps bien proportionné.
        • Il est taillé en Hercule, Il a une forte carrure.
        • Cote mal taillée, Arrêté de compte en gros, arrangement approximatif, où chacun rabat de ses prétentions.
        • Vous avez l'un et l'autre des prétentions qu'on ne peut accorder, il faut faire de tout cela une cote mal taillée.

        Fam.,

        • C'est de la besogne toute taillée se dit en parlant d'un Ouvrage quelconque, dont les matériaux sont si bien préparés qu'il n'y a plus qu'à en faire usage.
        • , en termes de Blason, se dit d'un Écu lorsqu'il est partagé en deux parties par une ligne oblique tirée de l'angle senestre du chef au côté dextre de la pointe.
          • Il porte taillé d'argent et de gueules.

          Citations

          • « Tout le monde l’aimait, et son adresse pour les petites choses était incomparable, il savait découper des oranges de cent manières différentes ; il faisait un bateau avec les matériaux les plus étranges ; il savait faire des pions pour les échecs avec un os de côtelette, tailler des chars antiques dans de vieilles cartes, faire des roues avec une bobine, et des cages d’oiseaux avec de vieux morceaux de fil de fer ; mais il n’était jamais plus admirable que lorsqu’il exerçait son talent avec des bouts de paille ou de ficelle ; nous étions tous convaincus qu’il ne lui en fallait pas davantage pour exécuter tous les ouvrages que peut façonner la main de l’homme.  »
          • « Pourtant, comme maintenant il était attaché au Nouvelliste, adversaire du Reporter, il eût été fort satisfait que Bobby ne fût pas fou et que, malgré toute vraisemblance, Coxward de Londres et le mort de Paris étant réellement et définitivement le même homme, il lui fût permis de dauber sur le Reporter, son ancien patron, au bénéfice du Nouvelliste, son nouveau client, qui gardait toujours à son rival une rancune colossale et paierait fort cher le droit de lui tailler des croupières.  »
          • « Mais dès qu’elle est capable de tailler son empreinte dans une matière extérieure, la pierre, le bronze, le bois, la mémoire des générations, le papier qui se recopie, le livre qui se réimprime et transmet de siècle en siècle le verbe héroïque et les chants, elle acquiert cette immortalité relative qui dure ce que dureront les formes sous lesquelles notre monde a suffisamment persisté pour nous permettre de le définir et de nous définir par elles.  »
          Alphabet