Taillant

Définition de « Taillant »

taillant (n. m.) : Tranchant d'un couteau, d'une épée, d'une hache, etc.
  • Aiguiser le taillant d'un couteau.
  • Prendre un couteau du côté du taillant, par le taillant.

Il vieillit; on dit plutôt aujourd'hui.

  • Tranchant.

Citations

  • « Pendant ce temps, le Fénat errait par la maison, anéanti sous le poids de sa faute, osant à peine lever les yeux vers son frère dont le méprisant silence l’accablait ; il ne respirait qu’aux champs, à la chasse, à la pêche, fatiguant son chagrin à d’ineptes besognes, ramassant des escargots, se taillant des cannes superbes de myrte ou de roseau, et déjeunant tout seul dehors d’une brochette de becs fins qu’il cuisait, sur un feu de souches d’oliviers, au milieu de la garrigue.  »
  • « Mais, aimer, tête levée, à contresens de la loi, mourir pour l’idole que l’on s’est choisie en se taillant un linceul dans les draps de son lit, soumettre le monde et le ciel à un homme en dérobant ainsi au Tout-Puissant le droit de faire un Dieu, ne le trahir pour rien, pas même pour la vertu : car se refuser à lui au nom du devoir, n’est-ce pas se donner à quelque chose qui n’est pas lui ?  »
  • « Et sans crier gare, cette femme sèche, grande et maigre, type antique de l’Anglaise à longues dents, habillée comme un chien savant, se jeta sur les rédacteurs, le parapluie en bataille, et distribua des horions à droite et à gauche, taillant et estocadant et risquant fort d’éborgner des adversaires.  »
Alphabet