Taillable

Définition de « Taillable »

taillable (adj. des deux genres) : . Il se disait des Personnes qui étaient sujettes à l'impôt nommé taille.
  • Les gentilshommes, les ecclésiastiques n'étaient point taillables.
  • Taillable et corvéable à merci.

Substantivement,.

  • On imposa cette somme sur tous les taillables de la paroisse.

Il se disait aussi des Provinces et des villes dont les habitants étaient sujets à la taille.

  • Une ville taillable.
  • Une province taillable.

Il se disait encore des Terres mêmes et des biens sur lesquels on imposait la taille, dans les pays de taille réelle.

  • En Languedoc, ni les biens nobles, ni les biens ecclésiastiques n'étaient taillables.

Citations

  • « Si La Boulie avait pu réunir tous les éléments de résistance épars sur les divers points du territoire, faire marcher ensemble les catholiques et les protestants pour la revendication des libertés perdues et la suppression des impôts, réduisant à la plus horrible misère la gent taillable et corvéable à merci, il eût transformé la guerre religieuse en une guerre sociale qui eût pu constituer un grave péril pour le gouvernement.  »
  • « En 1754, l’intendant Saint-Priest condamne encore à mille livres d’amende les habitants nouveaux convertis de l’arrondissement de Revel, dans le taillable duquel était situé le bois où une assemblée s’était tenue.  »
Alphabet