Taciturnité

Définition de « Taciturnité »

taciturnité (n. f.) : Humeur, tempérament, état d'une personne taciturne.
  • Demeurer dans une grande taciturnité.
Il est peu usité.

Citations

  • « Un mouvement se fit, les torches brillèrent, le wapentake repassa, tenant haut le weapon, sous la porte rouverte du cimetière, le chapelain revint avec son livre, le fossoyeur avec sa pelle, le cortège reparut, sans le cercueil, la double file d’hommes refit le même trajet entre les deux portes avec la même taciturnité et en sens inverse, la porte du cimetière se referma, la porte de la prison se rouvrit, la voûte sépulcrale du guichet se découpa en lueur, l’obscurité du corridor devint vaguement visible, l’épaisse et profonde nuit de la geôle s’offrit au regard, et toute cette vision rentra dans toute cette ombre.  »
  • « Son air boudeur toutefois agit comme un vrai sédatif, et le laird retomba depuis ce jour dans sa taciturnité précédente, visitant trois ou quatre fois par semaine le cottage du nourrisseur de vaches quand la saison le permettait, sans autre but en apparence que d’admirer des yeux Jeanie Deans, pendant que Douce David prodiguait son éloquence sur les controverses et les témoignages du jour.  »
  • « Quant à miss Jane, qui ne savait rien des tourments intimes de son ami, elle mettait ses variations de caractère ainsi que ses accès de taciturnité sur le compte de ses travaux et de ses recherches, dont elle ignorait le but, et elle l’aimait davantage de jour en jour, sans s’interroger, dans sa naïveté, sur la nature de cette affection.  »

Taciturnité

Taciturnité. Le diable jette souvent sur ses suppôts un sort que l’on appelle le sort de taciturnité. Les sorciers qui en sont frappés ne peuvent répondre aux demandes qu’on leur fait dans leur procès. Ainsi Boullé garda le silence sur ce qu’on cherchait à savoir de lui, et il passa pour avoir reçu le sort de taciturnité. (suite)

Alphabet