Taciturne

Définition de « Taciturne »

taciturne (adj. des deux genres) : . Qui est de tempérament, d'humeur à parler peu.
  • Un homme morne et taciturne.
  • C'est un homme extrêmement taciturne.
  • Vous voilà bien sombre et bien taciturne.

On dit aussi.

  • Un esprit taciturne, un caractère taciturne.

Citations

  • « La joie de cette servante, plutôt taciturne, consistait à glorifier la Vierge pour laquelle elle professait un culte; et, d'autre part, elle citait, de mémoire, des morceaux d'une mystique un peu bizarre de la fin du XVIe siècle, Jeanne Chézard de Matel, la fondatrice de l'ordre du Verbe Incarné, de cet institut où les moniales arborent un voyant costume, une robe blanche serrée par une ceinture de cuir écarlate à la taille, un manteau rouge et un scapulaire couleur de sang portant, brodé en soie bleue, dans une couronne d'épines, le nom de Jésus qu'accompagnent, avec un coeur en flammes percé de trois clous, ces mots : " amor meus ".  »
  • « Quoique le comte de Soulanges, jeune homme d’environ trente-deux ans, fût doué de ce tempérament nerveux qui engendre chez l’homme les grandes qualités, ses formes grêles et son teint pâle prévenaient peu en sa faveur ; ses yeux noirs annonçaient beaucoup de vivacité, mais dans le monde il était taciturne, et rien en lui ne révélait l’un des talents oratoires qui devaient briller à la Droite dans les assemblées législatives de la Restauration.  »
  • « Enfant taciturne, honteux de sa naissance et de sa pauvreté, déjà résolu à l’emporter sur des rivaux plus heureux par ses mérites solides, le sérieux précoce, l’opiniâtreté du petit paysan, puis un peu plus tard élève assidu, séminariste exact, prêtre en apparence irréprochable, il semblait n’avoir connu d’autres passions que l’austère ambition de l’homme d’études.  »
Alphabet