Tac

Définition de « Tac »

tac (interj.) : Onomatopée qui sert à exprimer un Bruit sec. Voyez
et
.
Il s'emploie aussi substantivement. En termes d'Escrime,
  • Riposter du tac au tac, Riposter instantanément.
  • Par analogie, dans le langage courant,
    • Répondre du tac au tac, Riposter vivement, rendre aussitôt la pareille.

    • Citations

      • « Parmi tous ces demi-grands hommes que j’ai connus dans cette terrible vie parisienne, Samuel fut, plus que tout autre, l’homme des belles œuvres ratées ; créature maladive et fantastique, dont la poésie brille bien plus dans sa personne que dans ses œuvres, et qui, vers une heure du matin, entre l’éblouissement d’un feu de charbon de terre et le tic tac d’une horloge, m’est toujours apparu comme le Dieu de l’impuissance, dieu moderne et hermaphrodite, impuissance si colossale et si énorme qu’elle en est épique !  »
      • « Et le jour où nous aurons remporté la victoire au scrutin, si vous refusez de nous remettre le gouvernement dont nous nous serons emparés constitutionnellement et paisiblement, eh bien, nous vous riposterons du tac au tac, et notre réponse sera formulée en sifflements d’obus, en éclatements de shrapnells et en crépitements de mitrailleuses.  »
      • « Mais si nous sommes seuls, la préoccupation, en ramenant devant nous le moment encore éloigné et sans cesse attendu, avec la fréquence et l’uniformité d’un tic tac, divise ou plutôt multiplie les heures par toutes les minutes qu’entre amis nous n’aurions pas comptées.  »
      Alphabet