Tablier

Définition de « Tablier »

tablier (n. m.) : Pièce de toile, de serge, de cuir, etc., que les femmes, les domestiques, les artisans, etc., mettent devant eux pour préserver leurs vêtements en travaillant.
  • Tablier de toile.
  • Tablier de cuir.
  • Tablier de cuisine.
  • Tablier à bavette.
  • Tablier à manches.
  • Les poches d'un tablier.

Fig. et fam.,

  • Rendre son tablier, Quitter volontairement une place qu'on occupait, en parlant des Gens de maison.
  • Il s'emploie aussi, par plaisanterie, en parlant de Toute personne qui quitte volontairement son emploi.
se dit encore d'un Morceau de cuir attaché sur le devant d'une voiture découverte, pour garantir de la pluie et des éclaboussures.
En termes d'Arts, il désigne un Rideau composé de plusieurs plaques de tôle qu'on lève ou qu'on baisse devant le foyer d'une cheminée.
En termes de Sculpture, il se dit d'un Ornement sculpté sur la face d'un piédestal.
En termes de Fortification, il désigne la Partie d'un pont-levis qui s'abaisse pour donner passage sur le fossé.
En termes de Ponts et Chaussées, il désigne la Plate-forme qui constitue le plancher d'un pont.
En termes de Marine, il se dit de la Doublure que l'on met à certaines voiles pour les garantir du frottement des hunes et des barres.

Citations

  • « Ma tante, sans prendre garde à moi, tira de l’armoire un grand tablier à bavette, s’en revêtit, lava elle-même les tasses, puis, quand tout fut en ordre, et remis sur le plateau, elle plia la nappe, qu’elle posa sur les tasses, et sonna Jeannette pour emporter le tout : elle mit ensuite des gants pour enlever les miettes, avec un petit balai, jusqu’à ce qu’on n’aperçût plus sur le tapis un grain de poussière, après quoi elle épousseta et rangea la chambre, qui me paraissait déjà dans un ordre parfait.  »
  • « Cendrillon était couchée dans la cendre avec ses vêtements sales, et une petite lampe à huile brûlait faiblement dans la cheminée ; car Cendrillon avait prestement sauté du pigeonnier par-derrière et couru jusqu’au noisetier ; là, elle avait retiré ses beaux habits, les avait posés sur la tombe, et l’oiseau les avait remportés ; puis elle était allée avec son vilain tablier gris se mettre dans les cendres de la cuisine.  »
  • « Parfois, pendant qu’ils étaient là, le forgeron et son aide faisaient une apparition dans la cour, rapportant telle ou telle pièce réparée ; et souvent, de sous leur tablier de cuir, noir et luisant comme du métal terni, ils sortaient quelques-uns de ces beaux fruits mûrs que les ouvriers voyaient avec des yeux de convoitise pendre aux branches, de l’autre côté du mur.  »
Alphabet