Tabernacle

Définition de « Tabernacle »

tabernacle (n. m.) : Tente, pavillon. Dans ce sens, il n'est usité qu'en parlant des Tentes, des pavillons des Hébreux.
  • Retourne, Israël, dans tes tabernacles.

  • Le tabernacle du Seigneur et, par excellence,.
  • Le Tabernacle, La tente où reposait l'arche d'alliance pendant le séjour des Israélites dans le désert, jusqu'au temps où le temple fut bâti.
  • La fête des tabernacles, Une des trois grandes solennités des Hébreux, qui se célébrait après la moisson, sous des tentes, sous des feuillées.
  • En termes de l'Écriture,

    • Les tabernacles éternels, Le ciel, la demeure des bienheureux.
    • se dit aujourd'hui, dans les églises catholiques, d'un Ouvrage de menuiserie, d'orfèvrerie, de marbre, etc., fermant à clef, et placé au-dessus de la table de l'autel, pour y renfermer le saint ciboire.

      Citations

      • « Oui, oui, Kobus, tu peux remercier le Ciel de ta chance ; te voilà libre encore une fois comme un oiseau dans l’air ; et, par la suite des temps, jusqu’au sein de la vieillesse, tu pourras célébrer ton départ de Hunebourg, à la façon des Hébreux, qui se rappelaient toujours avec attendrissement les vases d’or et d’argent de l’Egypte ; ils abandonnèrent les choux, les raves et les oignons de leur ménage, pour sauver le tabernacle ; tu suis leur exemple, et le vieux Sichel lui-même serait émerveillé de ta rare prudence.  »
      • « Dans l’église grecque, devant l’antique tabernacle tout d’or, une furtive impression religieuse, à demi païenne, nous arrête un moment : un très vieux pope est là qui chante, vite, vite, d’une haute voix nasillarde, dans un nuage d’encens, et la foule, à chaque verset, se prosterne et se relève : femmes de Bethléem portant toutes, sur le hennin pailleté, le long voile à la vierge ; Arabes convertis, aux yeux de foi naïve, inclinant leur turban jusqu’à terre.  »
      • « A ces mots empreints d’un aigre ressentiment, il étendit son poing fermé du côté des tréteaux de Fagottini, où le singe battait le tambour sans se soucier du bruit confus qui régnait sur le Pont-Neuf ; il entra dans son tabernacle, au moyen d’une échelle, et se déroba lentement aux regards de ses auditeurs, pendant que son page de musique était allé acheter, pour leur déjeuner, des saucisses chez le charcutier et du vin clairet chez le tavernier.  »
      Alphabet