Sacrifice

Définition de « Sacrifice »

sacrifice (n. m.) : Action par laquelle on offre certaines choses à Dieu avec certaines cérémonies, pour rendre hommage à sa souveraine puissance.
  • Sacrifice solennel.
  • Sacrifice propitiatoire, expiatoire.
  • Les sacrifices de l'ancienne loi.
  • Le sacrifice d'Abraham.
  • Offrir un sacrifice, quelque chose en sacrifice.
  • Le ministre du sacrifice.
  • L'appareil du sacrifice.
  • La victime destinée au sacrifice.
  • L'autel des sacrifices.

JÉSUS-CHRIST.

  • s'est offert en sacrifice à son Père sur la croix.
  • Le sacrifice de la croix.

JÉSUS-CHRIST.

  • est offert tous les jours en sacrifice sur nos autels.
  • Le saint sacrifice de la messe ou simplement.
  • Le saint sacrifice.

En termes de l'Écriture sainte,

  • Offrir un sacrifice de louanges, Célébrer les louanges de Dieu.
  • se dit aussi en parlant du Culte qu'on rendait aux idoles, aux fausses divinités, en leur offrant des victimes ou des dons.
    • Les païens faisaient des sacrifices aux dieux, aux idoles.
    • Le sacrifice d'Iphigénie.
    • La victime destinée au sacrifice.

  • Sacrifice sanglant, Celui où l'on immole une créature vivante.
  • Sacrifice humain, Celui où l'on immole un être humain.
  • signifie, au figuré, Abandon volontaire de quelque chose, privation que l'on s'impose, ou qu'on accepte, pour l'amour de Dieu ou d'une personne, ou en considération de quelque chose.

    • Faire à Dieu le sacrifice de soi-même, de ce que l'on a de plus cher.
    • Si j'oublie l'injure qu'il m'a faite, c'est un sacrifice que le vous fais.
    • Je fais volontiers ce sacrifice à notre ancienne amitié.
    • Avoir l'esprit de sacrifice.
    • Il a recueilli le fruit de son sacrifice.
    • C'est un sacrifice que l'honneur vous commande.
    • Un sacrifice d'argent.
    • Il a fait le sacrifice de sa vie.
    • Elle a fait de grands sacrifices pour l'éducation de ses enfants.

    Citations

    • « Andrée avait pourtant bien plus qu’elle l’intelligence des choses du cœur, le raffinement dans la gentillesse ; trouver le regard, le mot, l’action, qui pouvaient le plus ingénieusement faire plaisir, taire une réflexion qui risquait de peiner, faire le sacrifice d’une heure de jeu, voire d’une matinée, d’une garden-party, pour rester auprès d’un ami ou d’une amie triste et lui montrer ainsi qu’elle préférait sa simple société à des plaisirs frivoles, telles étaient ses délicatesses coutumières.  »
    • « Mais ce qui était pis, c'était que les substances, indispensables au saint sacrifice, les deux substances sans lesquelles aucune oblation n'est possible, avaient, elles aussi, été dénaturées: le vin, par de multiples coupages, par d'illicites introductions de bois de Fernambouc, de baies d'hièble, d'alcool, d'alun, de salicylate, de litharge; le pain, ce pain de l'eucharistie qui doit être pétri avec la fine fleur des froments, par de la farine de haricots, de la potasse et de la terre de pipe!  »
    • « Jusque-là elle s'était retournée de temps en temps du coté où s'étaient retirées Dolly et Mlle Haredale, et alors elle poussait un cri ou un gémissement, ou bien elle mettait la main sur son cœur, en tremblant de tous ses membres, afin de garder les apparences et de faire croire à ses compagnes que, si elle s'entretenait avec leur visiteur, c'était forcée, contrainte, et qu'elle ne se résignait à ce sacrifice personnel que dans leur intérêt commun.  »
    Alphabet