Sabreur

Définition de « Sabreur »

sabreur (n. m.) : Soldat qui ne connaît pas l'art de la guerre, mais qui est brave et qui se bat bien.
  • C'est un bon sabreur.
  • Ce général n'est qu'un sabreur.

Citations

  • « Cet ex-guerrier sabrait à merveille ; mais dans sa nouvelle carrière il ne pouvait pas sabrer bien longtemps de la sorte ; assez versé dans les stratagèmes, il ne connaissait absolument rien aux ruses de paix de l’administration de la justice, de sorte qu’au bout d’un mois ou deux, au moyen d’un air d’innocence, de soumission, de complaisance, de conformité d’opinion ou de sentiment, quelques employés parvinrent à se faire supporter d’abord et bien venir ensuite, et le sabreur se trouva, sans rien y comprendre, positivement à la discrétion d’une poignée de coquins qu’il trouva commode de prendre pour gens probes et justes.  »
  • « Si, comme toutes les personnes libres de faire ou de ne pas faire, il s’était dit vaguement : Je chasserai ce drôle-là, il avait négligé le hasard, oubliant les éclats de sa bouillante colère, la colère du sabreur sanguin, au moment où quelque méfait relèverait les paupières à sa cécité volontaire.  »
  • « Et le plus souvent, le soldat, surtout un sabreur fini comme Montcornet, doit être simple, confiant, novice en affaires, et peu propre aux mille détails de la gestion d’une terre.  »
Alphabet