Sabrer

Définition de « Sabrer »

sabrer (v. tr.) : Frapper à coups de sabre.
  • Les cavaliers sabrèrent les servants de cette batterie.

Absolument,.

  • Sabrer à droite et à gauche.

Il signifie, figurément, Biffer, supprimer, faire de larges coupures.

  • Sabrer de longues tirades.

Absolument,.

  • Il faudra sabrer dans ce texte.

Fig. et fam.,

  • Sabrer une affaire, L'expédier avec précipitation, sans se donner la peine de l'examiner.
  • On a sabré son affaire.
Il est vieux.

Citations

  • « Les troupes furent divisées en deux corps qui devaient au besoin se soutenir l’un l’autre ; et, comme on attaquait une ville entièrement barricadée, les lanceros eurent ordre de mettre pied à terre pour renforcer l’infanterie ; seulement un escadron d’une centaine de cavaliers resta en selle, caché à vingt-cinq mètres de la place, afin de soutenir la retraite ou de sabrer les fuyards si la surprise réussissait.  »
  • « Il regrettait tout ce que son éditeur Dupont lui avait fait sabrer en mars 1839, et il reconnaissait qu’il n’avait pas tiré assez parti de l’amour de Fabrice et de Clelia pouramener des scènes doucement attendrissantes.  »
  • « Le lendemain, les nouveaux venus se trouvèrent, par une manœuvre inattendue, pris entre une cavalerie nombreuse et hostile, prête à les sabrer, et une artillerie menaçante, prête à les foudroyer.  »
Alphabet