Sabot

Définition de « Sabot »

sabot (n. m.) : Chaussure de bois faite toute d'une pièce et creusée de manière à contenir le pied.
  • Sabot de bois d'aulne, de hêtre, de noyer.
  • Une paire de sabots.

Fig. et fam.,

  • Il est venu à Paris en sabots se dit en parlant d'un Homme qui, d'une origine obscure ou d'une extrême pauvreté, est parvenu à une situation, à une fortune considérable.
  • Fig. et fam.,
    • Il a du foin dans ses sabots se dit d'un Paysan riche ou enrichi.
    • se dit aussi de la Corne du pied du cheval et de plusieurs autres animaux.
      • Le sabot de ce cheval est bon, est usé.
      • Il faut que ce cheval fasse sabot neuf.

      Il se dit encore des Ornements, ordinairement de métal, qui sont au bas des pieds d'un bureau, d'une commode, etc.

      • Les pieds de cette table ont des sabots de cuivre.

      Il se dit également de Toute garniture de métal ou de bois qui entoure l'extrémité inférieure d'une pièce de charpente, d'un poteau, etc.

      • Les pilotis sont armés d'un sabot de fer pointu, afin qu'ils percent plus facilement les terrains durs.

      Il se dit en outre d'une Baignoire faite en forme de sabot.
      Il se dit encore d'une Semelle en acier, d'un coin de métal ou de bois que l'on met sous l'une des roues d'une voiture, pour l'empêcher de tourner.

      • Enrayer avec un sabot.

      Il se dit également d'une Sorte de toupie que les enfants font tourner en la fouettant avec une lanière.

      • Lancer un sabot.
      • Fouetter, faire tourner son sabot.

    • Le sabot dort, Il tourne si vite sans changer de place qu'il paraît immobile.
    • Fig. et pop.,

      • Dormir comme un sabot, Dormir profondément.
      • se dit, en termes d'Histoire naturelle, d'un Genre de Mollusques à coquille univalve, épaisse et dure.
        Il se dit, figurément et familièrement, d'un Mauvais instrument de musique ou de toute sorte de mauvais outil.
        • Ce violon n'est qu'un sabot.
        • Comment pouvez-vous jouer sur un pareil sabot?

        Il se dit encore figurément et familièrement d'un Navire qui tient mal la mer.

        • Ce bateau n'est qu'un sabot, il ne fait que rouler.

        Citations

        • « Comme il semblait à Laurent avoir entendu déjà de ces voix, quelques masses s'abattaient autour de lui en même temps qu'une grêle de balles, et il eut la vision précipitée d'un tronc auquel adhérait un corsage, d'un pied d'enfant encore logé dans son petit sabot, d'une jambe musclée culottée de velours, et du même coup il se rappelait la cambrure de ce corsage, le pli de ce pantalon, le bruit guilleret de petits sabots courant à leur besogne et la belle impudence d'un visage émerillonné sous certaine visière bravache : C'est moi, Frans Verwinkel, qui fais partir le fulminate !  »
        • « Ils ressemblaient à un sabot, à un vide-poche, au-dessus duquel se retrousserait une langue humaine, au filet tendu, telle qu'on en voit dessinées sur les planches des ouvrages traitant des affections de la gorge et de la bouche; deux petites ailettes, rouge de jujube, qui paraissaient empruntées à un moulin d'enfant, complétaient ce baroque assemblage d'un dessous de langue, couleur de lie et d'ardoise, et d'une pochette lustrée dont la doublure suintait une visqueuse colle.  »
        • « Ce qu’elle ne vous a point dit, par exemple, c’est qu’elle apprenait le lendemain matin, de la bouche même du médecin qui la soignait, que Darius avait blessé cruellement à la joue un spectateur, lui imprimant dans la chair la marque de son sabot, marque qui paraissait devoir être indélébile, avait dit le médecin du cirque.  »
        Alphabet