Sablier

Définition de « Sablier »

sablier (n. m.) : Petit instrument composé de deux récipients de verre ajustés de manière que le sable fin qui est dans l'une s'écoule peu à peu dans l'autre par une petite ouverture.
  • On se sert encore d'un sablier pour évaluer le temps nécessaire à la cuisson d'un œuf à la coque.
  • Retourner un sablier.
  • On représente le Temps un sablier à la main.

Il se disait aussi d'un Petit récipient contenant du sable fin destiné à être répandu sur l'écriture pour la sécher.

  • Un sablier de cuivre, de fer-blanc, de bois.
En termes de Botanique, il désigne un Petit arbre d'Amérique, dont le fruit, qui est une capsule dure et très sèche, peut s'employer en guise de récipient à mettre du sable pour sécher l'écriture.

Citations

  • « Son père, homme sec et malingre, affublé d’un long surtout de merlut[100], les pieds chaussés de chaussons de tricot et les jambes nues, geignait, murmurait sans cesse en allant et venant par la chambre, et crachait dans un vieux sablier de bois, tandis que lui, dès l’âge de six ans, stationnait des heures entières, assis sur un méchant tabouret, la plume en main, les lèvres et les doigts souillés d’encre, et sous les yeux un exemple de calligraphie qui disait : Ne mens pas ; écoute les vieillards, et porte la vertu dans ton cœur.  »
  • « Il commença par déposer sur un angle du pilori un sablier noir dont la capsule supérieure était pleine de sable rouge qu’elle laissait fuir dans le récipient inférieur ; puis il ôta son surtout mi-parti, et l’on vit pendre à sa main droite un fouet mince et effilé de longues lanières blanches, luisantes, noueuses, tressées, armées d’ongles de métal.  »
  • « Surtout, par les femmes aux mousselines lamées d’or, aux colliers de fleurs, aux bijoux miroitants ; quelques-unes viennent apporter des offrandes aux prêtres, ou bien encore, le sablier en main, réparent en hâte des désastres dans les dessins du sol, repiquent çà et là des fleurs jaunes.  »
Alphabet