Ressasser

Définition de « Ressasser »

ressasser (v. tr.) : Repasser au sas.
  • Ressasser de la farine.

Il s'emploie figurément et signifie Revenir sur les mêmes idées, redire les mêmes choses.

  • Vous aurez beau ressasser cet argument, vous ne convaincrez personne.
  • Il ne fait que ressasser
  • les mêmes plaintes, les mêmes critiques, les mêmes reproches.
  • Comment ignorez-vous ces faits, après qu'ils vous ont été si souvent ressassés?

Citations

  • « Ce n’est que bien plus tard, et quand le courroux de la jeune femme contre son mari se fut affermi, à nos yeux du moins, car on le sentait déjà vraiment établi chez elle, et tenace, ce ne fut qu’après des jours et des jours d’entretiens cœur à cœur avec elle, et pendant lesquels nous dûmes ressasser ensemble toutes les vilenies de Terrestre ; elle, nous en apprenant de nouvelles chaque fois ; nous, ma foi, lui contant par le menu tout ce qu’elle avait ignoré ; enfin, ce ne fut qu’après avoir acquis la certitude qu’entre cette femme et son mari, tous liens étaient à jamais brisés et irréparables, que nous lâchâmes enfin la révélation qui lui apportait la délivrance tant souhaitée.  »
  • « Le Kaw-djer eut beau répliquer que le tort dont il se plaignait était imaginaire, que, si la digue avait été élevée plus près de la rivière, elle se fût écroulée avec la berge, et que le reste de la ville eût été par conséquent envahi, Patterson ne voulut rien entendre, et s’entêta à ressasser ses précédents arguments.  »
  • « Les enfants se rangèrent donc en demi-cercle autour du nouveau maître, et il eut bientôt à entendre leur voix monotone, traînante, hésitante, ressasser ces histoires d’un intérêt tragique, qu’on ne trouve que dans les anciennes croix de Jésus.  »
Alphabet