Respirer

Définition de « Respirer »

respirer (v. intr.) : Amener l'air dans ses poumons et le rejeter au-dehors.
  • Respirer facilement.
  • Difficulté de respirer.
  • Il est asthmatique, il a de la peine à respirer.
  • Il fait une chaleur à ne pas respirer.

  • Il ne respire plus, Il est mort.
  • Il respire encore, Il n'est pas encore mort.
  • signifie, dans le style soutenu, Vivre.

    • Tout ce qui respire.
    • Je ne respire que pour vous.
    • Depuis que je respire.

    Fig.,

    • L'amour du bien public respire dans toutes ses paroles, dans toutes ses actions, Tout ce qu'il dit, tout ce qu'il fait atteste qu'il est animé de l'amour du bien public.
    • se dit aussi des Végétaux et signifie Fixer l'oxygène de l'air et dégager de l'acide carbonique.
      Il signifie, au figuré, Prendre un peu de relâche après de graves soucis, après de grandes peines, après un travail pénible.
      • Laissez-moi respirer un moment.
      • Donnez-moi, laissez-moi le temps de respirer.
      • Les peuples, après une longue guerre, commençaient à respirer.
      • Enfin je respire.

      est aussi verbe transitif et signifie Amener dans les poumons et rejeter ensuite.

      • Respirer un air corrompu.
      • L'air que nous respirons.
      • Les médecins nous ont conseillé d'aller respirer l'air des montagnes, de la mer.

      Il signifie encore Aspirer.

      • Respirer un parfum, une odeur.
      • Par extension, Respirer des sels.

      Il signifie aussi Exhaler.

      • Cette terre couverte de fleurs respirait mille parfums.

      Il signifie, au figuré, Annoncer, exprimer, témoigner vivement.

      • Dans cette maison, tout respire la piété, la joie, la vertu.
      • Toute sa personne respire l'orgueil.
      • Ses moindres paroles respirent la bonté.

      Il signifie aussi Désirer ardemment,

      • Il ne respire que la vengeance.

      Citations

      • « Un fleuve qui passe sous les ponts d’une ville était pris d’un point de vue tel qu’il apparaissait entièrement disloqué, étalé ici en lac, aminci là en filet, rompu ailleurs par l’interposition d’une colline couronnée de bois où le citadin va le soir respirer la fraîcheur du soir ; et le rythme même de cette ville bouleversée n’était assuré que par la verticale inflexible des clochers qui ne montaient pas, mais plutôt, selon le fil à plomb de la pesanteur marquant la cadence comme dans une marche triomphale, semblaient tenir en suspens au-dessous d’eux toute la masse plus confuse des maisons étagées dans la brume, le long du fleuve écrasé et décousu.  »
      • « Chapitre 6 Mon oncle avait fait construire, sur les bords d’une jolie rivière qui baignait ses plantations, un petit pavillon de branchages, entouré d’un massif d’arbres épais, où Marie venait tous les jours respirer la douceur de ces brises de mer qui, pendant les mois les plus brûlants de l’année, soufflent régulièrement à Saint-Domingue, depuis le matin jusqu’au soir, et dont la fraîcheur augmente ou diminue avec la chaleur même du jour.  »
      • « Hymen ineffable dont l’Eternel fut le prêtre lui-même, vous étiez seul permis entre la Vierge et le Pasteur ; la seule volupté de chacun de nous fut de voir une éternité de bonheur commencer pour l’autre, et de respirer ensemble les parfums du ciel, de prêter déjà l’oreille à ses concerts, et d’être sûrs que nos âmes dévoilées à Dieu seul et à nous étaient dignes de l’adorer ensemble.  »
      Alphabet