Radicalement

Définition de « Radicalement »

radicalement (adv.) : Dans le principe, dans la source, essentiellement, complètement.
  • Certains alchimistes prétendaient dissoudre radicalement les métaux.
  • Guérir radicalement une maladie.
  • Acte radicalement nul.
  • Raisonnement radicalement vicieux.

Citations

  • « Baudelaire et Poe, ces deux esprits qu'on avait souvent appariés, à cause de leur commune poétique, de leur inclination partagée pour l'examen des maladies mentales, différaient radicalement par les conceptions affectives qui tenaient une si large place dans leurs oeuvres; Baudelaire avec son amour, altéré et inique, dont le cruel dégoût faisait songer aux représailles d'une inquisition; Poe, avec ses amours chastes, aériennes, où les sens n'existaient pas, où la cervelle solitaire s'érigeait, sans correspondre à des organes qui, s'ils existaient, demeuraient à jamais glacés et vierges.  »
  • « Ma position, il est vrai, ne m’était pas fort agréable ; mais, une fois délivré de ces fausses professions d’estime et de tendresse, je la supportais d’autant plus facilement que je n’avais dans l’âme ni jalousie profonde ni haine invétérée pour le chef d’institution : la blessure qu’il m’avait faite, si elle avait jamais existé, avait guéri si promptement et si radicalement, qu’il ne me restait plus qu’une sensation de mépris pour la main qui avait été capable de me l’infliger dans l’ombre.  »
  • « J'avais vu que tout tenait radicalement à la politique, et que, de quelque façon qu'on s'y prît, aucun peuple ne serait que ce que la nature de son gouvernement le ferait être; ainsi cette grande question du meilleur gouvernement possible me paraissait se réduire à celle-ci: Quelle est la nature du gouvernement propre à former le peuple le plus vertueux, le plus éclairé, le plus sage, le meilleur enfin, à prendre ce mot dans son plus grand sens?  »
Alphabet