Rade

Définition de « Rade »

rade (n. f.) : Étendue de mer, resserrée entre les terres, qui est à l'abri de certains vents et où les bâtiments peuvent tenir à l'ancre.
  • Cette rade est bonne.
  • Les bâtiments sont en rade, se sont mis en rade, mouillent dans la rade.
  • Entrer, mouiller en rade de Toulon, de Brest, etc.
  • Ce n'est pas un port, c'est une rade.
  • La rade n'est pas sûre.
  • Rade fermée, Rade bien abritée du vent et de la mer.
  • Rade foraine, Rade mal fermée, où les bâtiments ne sont pas en sûreté contre les grands vents du large.

  • Citations

    • « Au retour, je me laissai entraîner, par un courant que je ne soupçonnais pas, beaucoup plus bas que je ne pensais et j’abordai non pas à la Redonda mais à la pointe de Subsido, d’où l’on découvre toute la baie de Barra, qui ouvre une première poche intérieure dans l’immense estuaire de Vigo, poche si bien fermée et si hautement ceinturée de falaises que l’on peut bien dire qu’il y a là comme un port à part dans la rade, si bien et si naturellement défendu contre toute inquisition et toute curiosité venues du dehors que, dans un temps qui n’est pas encore loin, j’en avais fait personnellement comme l’entrepôt de certaines marchandises sur la nature desquelles vous me permettrez de ne pas insister, mon cher ami.  »
    • « Saunders m’avait bien raconté qu’à la suite d’un abordage une embarcation que montaient le colonel et miss Ada avait chaviré et que cette dernière s’était noyée ; mais j’interrogeai les meilleurs marins de la rade ; je fis moi-même des expériences avec des objets flottants, et tout en tenant compte des courants sous-marins, j’obtins la certitude presque complète qu’un corps humain n’avait pu être ramené en aussi peu de temps de Staten-Island dans le haut de la rivière.  »
    • « Chapitre 18 LE CHTEAU DE LA GOYA Nous avions déjà saisi nos rames et nous nous disposions à gagner le port de Vigo à la nage , comme on dit entre rameurs, quand un certain bruit de moteur se fit entendre non loin de nous, et nous vîmes bientôt sortir de la nuit de la rade et glisser sur les îlots noirs la masse noire d’un chaland traîné par un petit remorqueur et accompagné par une demi-douzaine de canots automobiles dont les feux s’éteignirent brusquement.  »
    Alphabet