Racine

Définition de « Racine »

racine (n. f.) : Partie par laquelle les végétaux tiennent à la terre et en tirent leur principale nourriture.
  • Racine chevelue.
  • Racine bulbeuse.
  • Racine pivotante.
  • Racine traçante.
  • La racine d'un arbre, d'une plante.
  • La racine en est sèche, pourrie, gâtée.
  • Ces sortes d'arbres jettent, poussent de profondes racines.
  • Les racines de certains arbres courent sous la terre, s'étendent bien loin sous terre.
  • Cet arbre est malade dans ses racines.
  • Arbre séché dans sa racine.
  • Ce plant avait été coupé, il a repoussé de racine.
  • Prendre racine, Se fixer dans le sol.
  • Il se dit figurément d'une Idée.
  • Cette erreur a pris racine dans les esprits.

Il se dit aussi familièrement d'une Personne qui prolonge trop sa visite, son séjour quelque part.

  • Il prend racine chez vous.

En termes de Jurisprudence,

  • Fruits pendants par les racines, Fruits qui ne sont pas encore coupés et cueillis.
  • Les fruits pendants par les racines font partie du fonds.

se dit particulièrement de la Racine de certains arbres dont on fait des ouvrages d'ébénisterie et de tour.

  • Un meuble de racine d'orme, d'if, d'olivier, etc.
  • Une botte de racine de buis.
  • C'est du buis de racine.

Il se dit aussi en parlant de Certaines plantes ou herbes, telles que les raves, les betteraves, les carottes, les navets, etc., dans lesquelles ce qui est comestible est ce qui vient en terre,

  • C'est un homme qui ne vit que de racines.

désigne aussi la Partie des ongles, des dents, des cheveux, des poils par où Ils tiennent à la chair.

  • La racine de la dent est gâtée, est ébranlée.
  • L'ongle est découvert jusqu'à la racine.
  • Il souffre depuis la plante des pieds jusqu'à la racine des cheveux.

  • La racine d'un nerf, Le point par lequel ce nerf tient au cerveau ou à la moelle épinière.
  • se dit figurément du Principe, du commencement de certaines choses.

    • Il faut couper la racine de ce mal avant qu'il augmente.
    • Il faut couper le mal dans sa racine.

    Il désigne, en termes de Grammaire, un Mot primitif, d'où dérivent d'autres mots.

    • Le mot Front.
    • en français est la racine des mots Frontal, Frontière, Frontispice, Affronter, Effronté, etc.
    • Les racines de la langue grecque ou simplement.
    • Les racines grecques.

    Aujourd'hui, dans l'usage des grammairiens, il désigne plutôt le Monosyllabe ou le dissyllabe auquel on arrive quand on dépouille un mot des préfixes, des suffixes et des flexions.
    En termes d'Arithmétique et d'Algèbre,

    • La racine carrée d'un nombre proposé, Le nombre qui, multiplié par lui-même, produit le nombre proposé;.
    • La racine cubique, Le nombre qui, multiplié par son carré, produit le nombre proposé.
    • Trois est la racine carrée de neuf.
    • Trois est la racine cubique de vingt-sept.
    • Extraire la racine carrée, la racine cubique d'un nombre.

    On dit de même

    • Racine quatrième, Le nombre qui, multiplié par son cube, donne le nombre proposé.
    • Racines d'une équation, Quantités qui, substituées aux inconnues, satisfont aux données de l'équation.

    • Citations

      • « Si, tournant ce système en ridicule, on disait que, pour trouver cette moyenne proportionnelle et former le corps du gouvernement, il ne faut, selon moi, que tirer la racine carrée du nombre du peuple, je répondrais que je ne prends ici ce nombre que pour un exemple ; que les rapports dont je parle ne se mesurent pas seulement par le nombre des hommes, mais en général par la quantité d’action, laquelle se combine par des multitudes de causes ; qu’au reste, si pour m’exprimer en moins de paroles, j’emprunte un moment des termes de géométrie, je n’ignore pas cependant que la précision géométrique n’a point lieu dans les quantités morales.  »
      • « Je sentais fortement la nouveauté de ma situation, et ma curiosité des choses inconnues n’était rien moins que joyeuse ; ma position était celle d’une personne enlevée par un charme magique, tombant tout à coup des nues sur une terre lointaine et ignorée, complètement isolée de tout ce qu’elle a vu et connu auparavant ; ou bien encore celle d’une semence emportée par le vent dans quelque coin d’un sol aride, où elle doit demeurer longtemps avant de prendre racine et à germer.  »
      • « Pendant le trajet, il aperçut à droite et à gauche des Indiens à cheval ; heureusement il se faisait bien petit dans l’herbe et se glissait fort adroitement, sans le moindre bruit, car il ne fut point découvert ; mais il convint, lui-même, plus tard, que chaque reflet d’incendie lui semblait l’éclair d’un rifle, et que plus d’une fois il menaça de l’œil quelque grosse racine, la prenant pour un Indien embusqué dans l’ombre.  »
      Alphabet