Race

Définition de « Race »

race (n. f.) : Lignée, ensemble des ascendants et des descendants d'une même famille.
  • Il est d'une bonne race, de bonne race, d'une race illustre, ancienne.
  • Il sort, il vient d'une noble race.
  • Il est de race royale.
  • Les rois de la première, de la seconde, de la troisième race.
  • La race de saint Louis.
  • C'est une race éteinte.
  • Dieu promit à Abraham de multiplier sa race à l'infini.

se dit aussi d'un Groupe d'individus qui se distingue d'autres groupes par un ensemble de caractères biologiques et psychologiques dont on attribue la constance, non pas à l'action du milieu, mais à une lointaine hérédité.

  • La race caucasienne.
  • La race mongole.
  • La race juive.
  • Une race pure.
  • Une race métissée.

Il se dit également d'une Variété constante dans l'espèce humaine.

  • La race blanche.
  • La race noire.
  • La race jaune.

  • La race mortelle, la race humaine, Les hommes en général.
  • Poétiquement,

    • La race future, les races futures, les races à venir, Les hommes à naître.
    • se dit aussi d'une Classe d'hommes exerçant la même profession, ou ayant des inclinations, des habitudes qui leur sont communes; en ce sens, il se prend toujours en mauvaise part.
      • Les usuriers sont une race maudite.
      • La race des pédants est insupportable.

    • Race de vipères, Expression employée dans l'Écriture pour désigner les Pharisiens et qu'on applique aujourd'hui à des Catégories de personnes haïssables.
    • se dit, en termes de Zoologie, de la Division des animaux qui vient immédiatement au-dessous de l'espèce.

      • La race chevaline, bovine, etc.

      Il se dit aussi, dans le langage courant, des Espèces particulières de quelques animaux domestiques, comme chiens, chevaux, etc.

      • Les diverses races de chiens.
      • Ce cheval est de bonne race.

      Absolument, il signifie Race bonne et non altérée par des croisements.

      • Un chien de race.
      • Ce cheval a de la race.

      Par analogie,

      • Un écrivain de race, Un écrivain dont la qualité est nette et pure.
      • On dit encore, en parlant d'un Homme :.

    • Il a beaucoup de race, Il présente un type très affiné.
    • Prov. et fig.,

      • Les bons chiens chassent de race ou.
      • Bon chien chasse de race, Les enfants tiennent de la nature, du caractère et des inclinations de leurs pères; et dans le même sens :.
      • Cet homme chasse de race.

      Cela se dit en bonne et en mauvaise part; mais on ne le prend jamais qu'en mauvaise part lorsqu'il s'agit d'une Femme.

      • Cette fille chasse de race, Elle est coquette, comme l'était sa mère.

      • Citations

        • « Tout était un sujet d’étonnement pour Acté ; elle n’avait jamais entendu parler des chrétiens chez son père que comme d’une secte d’idéologues insensés qui venait augmenter le nombre de toutes ces petites écoles systématiques où se discutaient le dogme de Pythagore, la morale de Socrate, la philosophie d’Epicure ou les théories de Platon ; et, à la cour de César, que comme d’une race impie livrée aux plus affreuses superstitions et aux plus infâmes débauches, bonne à jeter au peuple, lorsque le peuple demandait une expiation ; bonne à jeter aux lions, lorsque les grands demandaient une fête.  »
        • « Peut-être le disait-il pour ôter à mes yeux de l’importance à son indiscrète démarche, peut-être parce qu’il était d’un caractère lâche et vivant gaiement et paresseusement dans les mensonges, comme les méduses à fleur d’eau, peut-être parce que, même eût-il été d’une autre race d’hommes, les autres, ne pouvant se placer au même point de vue que nous, ne comprennent pas l’importance du mal que les paroles dites au hasard peuvent nous faire.  »
        • « Je n’ai pas la prétention de montrer jusqu’à quel point s’étend cette irrésistible puissance d’assimilation ; mais, si un homme civilisé était condamné à passer une douzaine d’années au milieu d’une race d’intraitables sauvages, à moins qu’il n’ait le pouvoir de les civiliser, je ne serais pas étonnée qu’à la fin de cette période il ne fût devenu quelque peu barbare lui-même.  »
        Alphabet