Réséda

Définition de « Réséda »

réséda (n. m.) : Plante herbacée, à feuilles alternes, qui a des fleurs irrégulières, d'un jaune verdâtre et d'une odeur agréable.
  • Un bouquet de réséda.
  • Cueillir du réséda.

Citations

  • « Dans quelques uns de ces tristes lieux de repos, qui ressemblaient à peu près autant aux verts cimetières de campagne que les pots de terre placés sur les fenêtres qui les dominaient, et contenant du réséda vulgaire ou de la giroflée commune, ressemblaient aux jardins rustiques, il y avait des arbres, de grands arbres : chaque année, au retour de la belle saison, ces arbres donnaient des feuilles ; mais, à en juger par la longueur de leurs rameaux, on pouvait s’imaginer qu’ils regrettaient la forêt, leur patrie première, comme l’oiseau en cage regrette son nid.  »
  • « Mais ce qui la faisait panteler davantage, c'était une famille composée d'un père, d'une mère, d'un enfant, d'un chat, saisie à une fenêtre, entre un pot de réséda séché et un géranium qui perdait ses feuilles: la mère, commune, mafflue et soufflée, dans sa camisole dont le blanc était mal venu, l'homme débonnaire et mastoc, une trogne de charpentier bon enfant et soûl, le gamin étriqué et canaille, le chat effacé, fondu, enveloppé comme d'une brume.  »
  • « Enfin, pour que rien ne manquât au tableau, des femmes au regard effronté, vêtues de guenilles arrangées avec prétention, et dont le visage flétri était couvert d’une couche de rouge, examinaient les deux étrangers qui arrivaient, tandis que quelques-unes, un peu plus modestes, semblaient s’occuper de quelques pots de fleurs ébréchés, contenant du réséda ou du romarin, et placés sur l’appui de leur croisée, au péril imminent des passans.  »
Alphabet