Quiproquo

Définition de « Quiproquo »

quiproquo (n. m.) : Terme emprunté du latin. Méprise qui consiste à prendre une personne, une chose pour une autre.
  • Il a fait un amusant quiproquo, un étrange quiproquo.

Citations

  • « Ainsi, aiguillés dans le sens de ce qu’on pourrait appeler le quiproquo sentimental, longuement ils philosophèrent, causant de la bêtise de la vie où, à la recherche les uns des autres, les gens de cœur errent à tâtons, comme de pauvres aveugles atteints de cécité et même privés de la lumière, chantant le plaisir que l’on goûte à échanger des idées entre personnes sympathisantes, traitant de la douceur d’aimer, de l’agrément de se comprendre et d’autres sujets fort touchants.  »
  • « Un détail assez comique de cette histoire, et qui fut comme un intermède dans le drame douloureux qui allait se jouer entre ces quatre personnages, fut le quiproquo des sonnets de Samuel ; car, à l’endroit des sonnets, il était incorrigible, l’un pour madame de Cosmelly, où il louait en style mystique sa beauté de Béatrix, sa voix, la pureté angélique de ses yeux, la chasteté de sa démarche, etc.  »
  • « Au moment où il disait : Ma patience est à bout , son chapeau tomba, et les cannibales, faisant à leur tour un quiproquo analogue aux qui que t’es de tout à l’heure, crurent que le gendarme venait de tabouer cet objet bizarre qui faisait dorénavant révérer son propriétaire à l’égal d’un Manitou.  »
Alphabet