Quinte

Définition de « Quinte »

quinte (n. f. - Terme de Musique) : Intervalle de cinq notes consécutives, y compris les deux extrêmes.
  • Intervalle de quinte.
  • Quinte juste ou simplement.
  • Quinte, Celle dont la valeur est de trois tons et demi.
  • Quinte diminuée, Celle qui ne comprend que deux tons et deux demi-tons.
  • Quinte augmentée, Celle qui est formée de quatre tons.
  • La quinte proprement dite est une consonance parfaite.
  • La quinte diminuée et la quinte augmentée sont des dissonances.

Autrefois, la.

  • quinte diminuée s'appelait abusivement.
  • Fausse quinte.

se dit, au jeu de Piquet, d'une Suite on interrompue de cinq cartes de la même couleur.

  • Quinte majeure.
  • Avoir quinte et quatorze.

En termes d'Escrime, il désigne la Cinquième garde.

  • Commencer de prime et achever de quinte.

se dit, dans le langage courant, d'un Accès de toux violent et prolongé.

  • Une quinte de toux.
  • Il a eu toute la nuit des quintes très pénibles.

Il signifie aussi Caprice, bizarrerie, accès de mauvaise humeur qui prend tout d'un coup.

  • Il est sujet à des quintes, à des quintes d'humeur.
  • Je ne sais quelle quinte lui a pris.

Citations

  • « Pour moi, depuis cette nuit, il y a deux hôtels de Saint-Adamastor au monde : l’un rose et blanc comme ses dessus de porte fanés, avec Nivoulas radieux et le large escalier à rampe ouvragée, échelle de Jacob que montent et descendent tout le long du jour des théories d’anges déchus en long peignoir ; et l’autre où Roset n’est plus, un hôtel de Saint-Adamastor douteux et sombre, gardé par mademoiselle Ouff qui grommelle, quand je lui demande Roset, je ne sais quoi dans une quinte ; un hôtel où je me retrouve seul par ma faute, sans savoir s’il faut pleurer ou rire, et n’ayant personne, non, personne et pas même moi, à qui confier ma douleur.  »
  • « Du moment où tout son produit par un corps sonore est toujours accompagné de sa tierce majeure et de sa quinte, qu’il affecte des grains de poussière placés sur un parchemin tendu, de manière à y tracer des figures d’une construction géométrique toujours les mêmes, suivant les différents volumes du son, régulières quand on fait un accord, et sans formes exactes quand on produit des dissonances, je dis que la musique est un art tissu dans les entrailles même de la Nature.  »
  • « Lorsqu’il se croyait seul sous un arbre, aux prises avec une quinte opiniâtre dont il ne triomphait jamais sans sortir abattu par cette terrible lutte, il voyait les yeux brillants et fluides du petit garçon, placé en vedette sous une touffe d’herbes, comme un sauvage, et qui l’examinait avec cette enfantine curiosité dans laquelle il y a autant de raillerie que de plaisir, et je ne sais quel intérêt mêlé d’insensibilité.  »
Alphabet