Quille

Définition de « Quille »

quille (n. f.) : Chacune des neuf pièces de bois tourné, longues et cylindriques, qui servent à un jeu où on les met debout et où on doit les renverser avec une boule.
  • Un jeu de quilles.
  • Jouer aux quilles.
  • Faire les neuf quilles.
  • Abattre des quilles.
  • Un homme qui se tient droit comme une quille.
  • Il est planté là comme une quille.

Fig. et fam.,

  • Recevoir quelqu'un comme un chien dans un jeu de quilles, Lui faire un très mauvais accueil.

  • Citations

    • « La seconde enveloppe, la quille, haute de cinquante centimètres et large de vingt-cinq, pesant, à elle seule, soixante-deux tonneaux, la machine, le lest, les divers accessoires et aménagements, les cloisons et les étrésillons intérieurs, ont un poids de neuf cent soixante et un tonneaux soixante-deux centièmes, qui, ajoutés aux trois cent quatre-vingt-quatorze tonneaux et quatre-vingt-seize centièmes, forment le total exigé de treize cent cinquante-six tonneaux et quarante-huit centièmes.  »
    • « Dans quelques parties du nord des Etats Unis, où le chêne est fort rare, on l’emploie dans les campagnes pour faire la charpente des maisons, et dans certains ports pour former la quille et la partie inférieure des vaisseaux, parties qui, restant toujours submergées, ne sont pas sujettes aux alternatives de sécheresse et d’humidité qui font promptement pourrir le bois d’érable à sucre et le rendent peu propre à beaucoup d’autres constructions.  »
    • « Puis, devenu second lieutenant, il passa à bord d'un de ces farouches trois-ponts à la coque noircie par la poudre, aux œils-de-pont barbouillés d'écarlate, mais dont les câbles de réserve, passés par-dessous la quille et réunis par-dessus les bastingages, servaient à maintenir les membrures et qui étaient employés à porter les nouvelles dans la baie de Naples.  »
    Alphabet