Quarante

Définition de « Quarante »

quarante (adj. numéral cardinal des deux genres) : . Quatre fois dix.
  • Quarante hommes.
  • Quarante francs.
  • Quarante et un.
  • Âgé de quarante ans.
  • Dans quarante jours.

Dans la Liturgie catholique,

  • Les prières de quarante heures, des quarante heures ou, elliptiquement,.
  • Les quarante heures, Prières expiatoires que l'on fait devant le Saint Sacrement les dimanche, lundi et mardi gras; il se dit également de Prières extraordinaires que l'on fait devant le Saint Sacrement dans les calamités publiques et pendant le jubilé.
  • On fit les prières de quarante heures pour la maladie du roi.

Absolument,

  • Les quarante de l'Académie française ou, simplement,.
  • Les Quarante, Les membres de l'Académie française.
  • Un des Quarante.
  • Le trente et quarante, Jeu de hasard, qui se joue avec des cartes.
  • Jouer au trente et quarante.

s'emploie aussi comme adjectif numéral ordinal, pour Quarantième.

  • Page quarante.

Fam.,

  • Se moquer d'une chose comme de l'an quarante, N'en faire aucun cas, n'en prendre aucun souci.
  • s'emploie encore substantivement.
    • Le quotient de quarante divisé par huit est cinq.

    On dit de même :.

    • Il demeure au quarante de la rue Bonaparte.

    Citations

    • « A onze heures et demie, il ne restait plus que quinze personnes, parmi lesquelles se trouvaient madame de Chavoncourt et l’abbé de Godenars, autre vicaire-général, homme d’environ quarante ans qui voulait être évêque, les deux demoiselles de Chavoncourt et monsieur de Vauchelles, l’abbé de Grancey, Philomène, Amédée de Soulas et un ancien magistrat démissionnaire, l’un des plus influents personnages de la haute société de Besançon qui tenait beaucoup à l’élection d’Albert Savarus.  »
    • « Quant aux huit livres restant, elles attendirent, dans une petite soucoupe de faïence qui avait, depuis trente ou quarante ans, vu passer des nuées de monnaies de bien des espèces, que la récolte de deux ou trois dimanches complétât la somme de vingt-quatre livres, chiffre auquel, ainsi que nous l’avons expliqué, la susdite somme subissait la métamorphose dorée, et passait de l’assiette dans le fauteuil.  »
    • « Les témoins qui avaient accusé Silanus d’inceste accusèrent Lollia Paulina de magie, et Lollia Paulina, qui passait pour la plus belle femme de son temps, que Caligula avait épousée à la manière de Romulus et d’Auguste, et montrée aux Romains portant dans une seule parure pour quarante millions de sesterces, d’émeraudes et de perles, mourut lentement dans les tortures.  »
    Alphabet