Palefroi

Définition de « Palefroi »

palefroi (n. m.) : Il se disait, au moyen âge, d'un Cheval de marche et aussi de parade. Il s'opposait à Destrier, qui était le Cheval de guerre.
Il se disait aussi des Chevaux montés par les dames.

Citations

  • « Il arriva en outre que c’était un animal vif, capricieux et opiniâtre ; et malgré le poids de Triptolème, il faisait de temps en temps des courbettes qui ne permettaient pas à son cavalier de garder parfaitement l’aplomb sur sa selle ; et comme le palefroi était entièrement caché sous l’ample contour du grand manteau de Triptolème, ces gambades, même à très peu de distance, avaient l’air d’être produites par les mouvemens volontaires de l’écuyer, sans le secours d’autres jambes que celles que la nature lui aurait données.  »
  • « Comme il parlait ainsi, un de ces ravins, une de ces fentes qui coupaient le terrain sembla s’ouvrir devant eux ; et le chevalier-spectre y dirigeant ses pas avec une attention qu’il n’avait pas encore montrée, prit par la bride le palefroi de la dame pour lui faciliter la descente du sentier rapide et raboteux qui seul rendait accessible le fond de cette noire vallée.  »
  • « Revêtu de mon armure, j’ai enfourché mon palefroi et je suis venu voir le bombardier poussiéreux, et je me suis dit que peut-être j’étais le dernier des anciens et lui le premier des nouveaux, qu’un jour viendrait où cet homme et sa machine nous balaieraient tous, vous, moi et les autres, du champ de bataille.  »
Alphabet