Pale

Définition de « Pale »

pale (Terme de Liturgie) : (On écrit quelquefois
  • Palle.
  • Carton carré garni ordinairement de toile blanche et servant à couvrir le calice quand on dit la messe.

Citations

  • « Il regarda autour de lui: ici, les foudres s'alignaient, détaillant toute la série des porto, des vins âpres ou fruiteux, couleur d'acajou ou d'amarante, distingués par de laudatives épithètes: "old port, light delicate, cockburn's very fine, magnificent old Regina"; là, bombant leurs formidables abdomens, se pressaient, côte à côte, des fûts énormes renfermant le vin martial de l'Espagne, le xérès et ses dérivés, couleur de topaze brûlée ou crue, le san lucar, le pasto, le pale dry, l'oloroso, l'amontilla, sucrés ou secs.  »
  • « Elle ne va à l’établissement qu’en chaise à porteurs ; et, c’est navrant, cette tête creusée et pale derrière la petite vitre, le père et l’enfant qui marchent à côté, l’enfant bien chétive, avec tous les traits de sa mère et peut-être aussi tout son mal.  »
  • « La reine se retourna encore une fois vers madame de Polignac pour voir si toutes ses assurances lui rendraient sa tranquillité ; mais la comtesse paraissait plus pale et plus tremblante que jamais.  »
Alphabet