Page

Définition de « Page »

page (n. f.) : Chacun des côtés d'un feuillet de papier, de parchemin, de vélin, servant à l'écriture ou à l'impression.
  • Ce livre a 500 pages.
  • La seconde page était blanche.
  • Le haut, le bas de la page.
  • Ce passage est à la page 102.
  • Numéroter et parapher les pages d'un registre.

Il se prend quelquefois pour l'Écriture ou pour l'impression contenue dans la page même.

  • Il faut faire la page plus longue d'une ligne.
  • Dans ce volume, la page a trente lignes, il y a trente lignes à la page.
  • Une page à deux, à trois colonnes.
  • Cette page est trop grise, le tirage n'a pas été régulier.
  • On paie ce copiste tant la page.

En termes d'Imprimerie,

  • Mettre en pages, Rassembler plusieurs paquets de composition pour en former des pages d'une longueur déterminée.
  • Ces épreuves ont été corrigées, on peut maintenant les mettre en pages.
  • Mise en pages, Action de mettre en pages ou Résultat de cette action.
  • On a envoyé ces épreuves à la mise en pages.
  • Lire sur la mise en pages.
  • Lire la mise en pages.

  • Metteur en pages, Le compositeur chargé de cette opération.
  • Mettre en belle page, Placer au recto d'un feuillet le début d'un chapitre de livre ou d'un article de revue.
  • se dit aussi du Contenu de la page considéré sous le rapport littéraire.

    • La première page de ce discours est admirable.
    • Il y a de belles pages dans cet ouvrage.

    Fig.,

    • C'est la plus belle page de son histoire, C'est l'action qui lui fait le plus d'honneur, c'est le moment le plus honorable de sa vie.

    • Citations

      • « Le malade avait reçu jusqu’à minuit des visites amicales et intéressées ; dans les premières furent celles du petit Gondi et de Fontrailles, qui se disposaient aussi à quitter Perpignan pour Paris ; l’ancien page Olivier d’Entraigues s’était joint à eux pour complimenter l’heureux volontaire que le Roi semblait avoir distingué ; la froideur habituelle du prince envers tout ce qui l’entourait ayant fait regarder, à tous ceux qui en furent instruits, le peu de mots qu’il avait dits comme des signes assurés d’une haute faveur, tous étaient venus le féliciter.  »
      • « Cette colère s’augmente par l’arrivée de Rosidor tout blessé, qui, après le récit de ses aventures, présente au roi le cartel de Clitandre, signé de sa main et rendu par son page : si bien que le roi, ne doutant plus de son crime, le fait venir en son conseil, où, quelque protestation que pût faire son innocence, il le condamne à perdre la tête dans le jour même, de peur de se voir comme forcé de le donner aux prières de son fils s’il attendait son retour de la chasse.  »
      • « De haut en bas, sur chaque page, de grandes lettres se montraient, chacune avec une petite à son côté : elles avaient servi comme modèles, et auprès d’elles étaient d’autres petites lettres qui croyaient avoir une mine aussi présentable, et qui avaient été tracées par Hialmar ; mais elles étaient couchées comme si on les avait fait tomber sur la ligne où elles devaient se tenir debout.  »
      Alphabet