Pacha

Définition de « Pacha »

pacha (n. m.) : Titre d'honneur qui se donnait en Turquie à des personnes considérables, même sans gouvernement.
  • Les pachas faisaient porter des queues de cheval devant eux.
  • Pacha à deux queues.
  • Pacha à trois queues.

Anciennement on disait.

  • Bacha et.
  • Bassa.

Citations

  • « Derrière ces joueurs de flûte venaient le bin-baschi ou commandant de la forteresse avec un détachement de chevaliers blancs à la ceinture noire, qui portaient devant eux leurs lances à houppette, puis une foule de serviteurs et d’esclaves, les cafetiers, les donneurs de pipes, les limonadiers ou scherbetisz, les confiseurs, les baigneurs, les tailleurs, les barbiers, les huissiers ou thiaoux, les icholantes ou pages du pacha, tous personnages que Priski nommait au fur et à mesure qu’ils défilaient et allaient se ranger au fond de la pièce ; il y eut encore deux bouffons qui s’essayaient à des farces grossières, des porteurs de lanternes magiques, un iman.  »
  • « Deux pages m’attendaient à la porte, et prirent, des mains de ceux qui les portaient, les présents destinés par moi au pacha, et qui consistaient en une paire de pistolets et une carabine magnifique, tout incrustée d’or, du meilleur armurier de Londres ; puis ils me conduisirent dans une grande chambre splendidement meublée, où ils me laissèrent seul, afin, sans doute, d’aller mettre sous les yeux d’aloi l’hommage que je lui apportais, et auquel probablement il allait mesurer sa réception.  »
  • « Comme il serait horriblement long de vous apprendre en quoi consistent les dérèglements d’une feuille de mise en train, sachez qu’elle ne peut pas plus garder trace des douze premières pages que les pressiers y ont imprimées, que vous ne pourriez garder un souvenir quelconque du premier coup de bâton qu’on vous eût donné, si quelque pacha vous eût condamnée à en recevoir cent cinquante sur la plante des pieds.  »
Alphabet