Obstination

Définition de « Obstination »

obstination (n. f.) : Fait de s'attacher opiniâtrement à une idée, à un sentiment, à une entreprise.
  • Obstination irréductible.
  • Ridicule, étrange obstination.
  • Obstination au mal, dans le mal.

Il signifie aussi Qualité de celui qui s'attache à une idée, à un sentiment, à une entreprise.

  • Il lui a fallu beaucoup d'obstination pour réussir dans son examen.
  • Obstination au travail, à l'étude.

Citations

  • « Depuis la conversation de Saint-Germain, depuis la lettre fatale, elle n’avait pas quitté un seul instant la jeune princesse, et avait donné tous ses soins à conduire son esprit dans la voie qu’elle avait tracée d’avance ; car le trait le plus prononcé du caractère d’Anne d’Autriche était une invincible obstination dans ses calculs, auxquels elle eût voulu soumettre tous les événements et toutes les passions avec une exactitude géométrique, et c’est sans doute à cet esprit positif et sans mobilité que l’on doit attribuer tous les malheurs de sa régence.  »
  • « Un froid se répandit, mais il continua tranquillement : Admettez-vous avec moi que la guerre soit une chose monstrueuse ; que cette coutume d’égorgement des peuples constitue un état permanent de sauvagerie ; qu’il soit odieux, alors que le seul bien réel est la vie , de voir les gouvernements, dont le devoir est de protéger l’existence de leurs sujets, chercher avec obstination des moyens de destruction ?  »
  • « Des fois, il apportait là son dîner, un quignon de pain et un morceau de cervelas, et, ma foi, avec la piquette du comte, il parvenait à oublier bien des choses : sa boutique de la rue Saint-Roch, l’irascible Virginie, les sourires de Zoé à Yoyo et l’incompréhensible obstination de Chéri-Bibi à les faire vivre dans une cave qui ne pouvait plus avoir pour eux aucun secret !  »
Alphabet