Obligeant

Définition de « Obligeant »

obligeant, ante (adj.) : Qui aime à obliger, à faire plaisir.
  • C'est un homme fort obligeant, extrêmement obligeant, tout à fait obligeant.

Il se dit aussi des Paroles et des actes qui dénotent un désir d'obliger, de faire plaisir.

  • Une humeur obligeante.
  • Il a des manières obligeantes.
  • Elle lui parle d'un ton fort obligeant.
  • Un accueil, un sourire obligeant.
  • Faire une réponse obligeante.
  • Il ne lui a pas dit seulement.
  • une parole obligeante.
  • Ce que vous me dites n'est pas obligeant.

Citations

  • « Lorsqu'il tourna bride vers la maison, il pensait, comme maint autre Joe l'avait pensé avant et l'a pensé depuis, que c'en était fait de toutes ses espérances ; que c'était chose impossible et sans espoir ; qu'elle ne s'occupait pas plus de lui que s'il n'existait pas ; qu'il était malheureux pour la vie, et qu'il n'avait plus qu'une seule perspective acceptable : c'était de devenir soldat ou marin, et de trouver quelque ennemi assez obligeant pour lui faire sauter la cervelle aussitôt que possible.  »
  • « Il s’ensuivit une certaine liaison entre la locataire du grenier et son voisin de l’étage inférieur ; liaison tout amicale, car, lorsque Pierre Manas passa en police correctionnelle, lorsqu’un avocat obligeant demanda à Millette si elle ne sollicitait pas la séparation de corps, il ne vint point à l’idée du portefaix qu’il avait dans son secrétaire la somme, faute de laquelle la pauvre créature ne pouvait espérer de repos ici-bas.  »
  • « Je crois que le gobelet ne pourrait lui sauver la vie, répondit Violent ; car enfin, n’est-il pas horrible qu’un roi ne soit pas maître dans ses états, et qu’il soit contraint d’abandonner un ouvrage qu’il souhaite achever, par l’obstination d’un faquin, qui devrait s’estimer trop heureux de faire sa fortune, en obligeant son maître, sans le forcer à le contraindre, ou à abandonner son dessein.  »
Alphabet