Obédience

Définition de « Obédience »

obédience (n. f.) : Obéissance. Il ne se dit ordinairement qu'en parlant des Religieux.
  • Le supérieur a commandé à ce religieux en vertu de la sainte obédience.

Il a vieilli.
Il désigne aussi l'Ordre, la permission par écrit qu'un supérieur donne à un religieux ou à une religieuse pour aller en quelque endroit, pour passer d'un couvent à un autre.

  • Il ne saurait partir sans obédience, s'il n'a son obédience.

Il désigne encore l'Emploi particulier qu'un religieux ou une religieuse a dans son couvent.

  • Cette religieuse est cellérière, c'est son obédience.
Il désigne aussi Certaines maisons religieuses dépendant d'une maison principale.

Citations

  • « Le cloître resté dans l'imagination de Durtal à l'état confus, hors du temps, sans lieu ni date, n'empruntant au souvenir vécu de la Trappe que la sainteté de son obédience, pour lui adjoindre aussitôt la chimère d'une abbaye, plus littéraire, plus artiste, régie par des règles conciliantes, dans un milieu plus doux, ce cloître idéal, fabriqué de bric de réalité et de broc de rêve, se définissait maintenant.  »
  • « Mais croire en Dieu, et vivre dans l’indulgente obédience de l’Église est une position si commode !  »
Alphabet