O

Définition de « O »

o (n. m.) : La quinzième lettre de l'alphabet. Elle représente une des voyelles.
  • Un grand O.
  • Un petit o.
  • Former un o.
  • est marqué d'un accent circonflexe dans côte.
  • est ouvert dans bord.
  • est fermé dans rose.
  • se combine avec E.
  • dans Œuf.
  • est nasalisé dans bon.
  • ne se prononce pas dans faon, paon.
  • Ô, avec l'accent circonflexe, est une interjection qui sert à marquer diverses passions, divers mouvements de l'âme, etc.
    • Ô temps! ô mœurs! Ô douleur! ô regret! Ô le malheureux d'avoir fait une si méchante action! Ô le plaisant homme de prétendre que.

    Il marque aussi le vocatif, l'apostrophe.

    • Ô mon fils! Ô mon Dieu!
  • Les O de Noël, Neuf antiennes qui commencent chacune par la particule latine.
  • O et que l'Église chante successivement dans les neuf jours qui précèdent Noël.

  • Citations

    • « O gentils qui m’écoutez, si l’on vous dit que quiconque flaire l’herbe valériane, il lui naît un lézard dans le cerveau, que dans sa putréfaction le bœuf se change en abeilles et le cheval en frelons, que l’homme pèse plus mort que vivant, que le sang de bouc dissout l’émeraude, qu’une chenille, une mouche et une araignée aperçues sur le même arbre annoncent la famine, la guerre et la peste, qu’on guérit le mal caduc au moyen d’un ver qu’on trouve dans la tête du chevreuil, n’en croyez rien, ce sont des erreurs.  »
    • « Et le roi des hommes, Agamemnôn, lui répondit : O vieillard, je t'ai parfois poussé à le blâmer, car il est souvent négligent et ne veut point agir, non qu'il manque d'intelligence ou d'activité, mais parce qu'il me regarde et attend que je lui donne l'exemple.  »
    • « Vivement, il compara l’écriture des billets à celle de cette lettre : c’étaient bien les mêmes a et les mêmes o, devenus avec le temps plus aigus encore ; et il y avait aussi une identité de majuscules évidente.  »
    Alphabet