Naguère

Définition de « Naguère »

naguère (adv.) : Il y a peu de temps, il n'y a pas longtemps.
  • Cette ville, naguère si florissante.
  • Naguère encore vous me disiez.

Citations

  • « Crois-moi, je le connais, et j’ai payé cher la science de cette âme perverse ; il m’en a coûté toute la puissance de mon rang, les plaisirs de mon âge, les affections de ma famille, et jusqu’au cœur de mon mari ; il m’a isolée du monde entier ; il m’enferme à présent dans une barrière d’honneurs et de respects ; et naguère il a osé, au scandale de la France entière, me mettre en accusation moi-même ; on a visité mes papiers, on m’a interrogée ; on m’a fait signer que j’étais coupable et demander pardon au Roi d’une faute que j’ignorais ; enfin, j’ai dû au dévouement et à la prison, peut-être éternelle, d’un fidèle domestique[8], la conservation de cette cassette que tu m’as sauvée.  »
  • « Les lambris une fois parés, il fit peindre les baguettes et les hautes plinthes en un indigo foncé, en un indigo laqué, semblable à celui que les carrossiers emploient pour les panneaux des voitures, et le plafond, un peu arrondi, également tendu de maroquin, ouvrit tel qu'un immense oeil-de-boeuf, enchâssé dans sa peau d'orange, un cercle de firmament en soie bleu de roi, au milieu duquel montaient, à tire-d'ailes, des séraphins d'argent, naguère brodés par la confrérie des tisserands de Cologne, pour une ancienne chape.  »
  • « Grâce à ses odieuses précautions, celui-là avait reculé, pendant des années, la mort d'êtres inintelligents et insensibles, de telle façon que, devenus, plus tard, presque compréhensifs et, en tout cas, aptes à la douleur, ils pussent prévoir l'avenir, attendre et redouter cette mort dont ils ignoraient naguère jusqu'au nom, quelques-uns même, l'appeler, en haine de cette condamnation à l'existence qu'il leur infligeait en vertu d'un code théologique absurde!  »
Alphabet