Naître

Définition de « Naître »

(
  • Je nais; nous naissons.
  • Je naissais.
  • Je naquis.
  • Je naîtrai.
  • Je naîtrais.
  • Que je naisse.
  • Que je naquisse.
  • Naissant.
  • intr.
  • Venir au monde.
  • Un enfant qui vient de naître.
  • Ils naquirent le même jour, dans la même année.
  • Il est né dans telle ville.
  • Il est né sous une heureuse étoile.
  • Les enfants qui naîtront de ce mariage.
  • Il lui est né un fils.
  • Tout ce qui naît est sujet à mourir.
  • Un poulain, un agneau qui vient de naître.

Fam,

  • Être innocent d'une chose comme l'enfant

  • qui vient de naître, En être tout à fait innocent, n'y avoir aucune part.
  • Fam.,

    • Son pareil est à naître, Il n'y a point d'homme semblable à lui, d'homme qui agisse, qui parle comme lui.
    • signifie aussi Se trouver en naissant dans certaines conditions.
      • Naître aveugle, boiteux Naître riche, pauvre.
      • Il est né Francais.
      • Il était né gentilhomme.
      • Être né poète, peintre, musicien, etc.

    • , Avoir des dispositions naturelles à être poète, peintre, etc.
    • signifie encore Tirer son origine, être d'une certaine extraction.

      • Il est né de parents illustres, obscurs.

      se dit, en termes de Théologie, d'une Opération de la vie divine par laquelle le Fils est engendré du Père de toute éternité.

      • Le Verbe est né avant tous les temps.

      Il se dit aussi des Végétaux et signifie Sortir de terre, commencer à pousser.

      • L'herbe commence à naître.
      • Les fleurs naissent au printemps.

      Il se dit encore des Choses et signifie Prendre un commencement, commencer d'être.

      • Ce ruisseau naît à deux lieues d'ici.

      Fig.

      • L'Empire romain ne faisait alors que de naître.
      • J'ai vu naître cette mode.

      signifie, au figuré, Tirer son origine de, être produit par.

      • Beaucoup de maladies naissent de l'intempérance.
      • Les affaires naissent les unes des autres.
      • Il est né de là une foule de procès.
      • Cette découverte est née du hasard.

      On dit dans le même sens

      • Faire naître, Produire, être la cause de.
      • Faire naître des doutes, des scrupules, des soupçons.

      se dit d'une Personne ou d'une collectivité qui se met à un ordre d'idées nouveau, qui commence une vie nouvelle.

      • Naître à la vie politique.

      Le participe passé
      , s'emploie adjectivement dans diverses expressions.
      se disait absolument d'une Personne ayant une extraction noble, des origines nobles.

      • Il n'est pas né.

      Il a gardé un sens analogue dans l'expression.

      • Bien né, Qui est né d'une famille honnête, honorable.
      • C'est un jeune homme, un homme bien né.

      Il signifie aussi Qui a de bonnes inclinations.

      • Un enfant bien né.
      • Une fille bien née.

      , joint par un trait d'union à un adjectif qui le précède, signifie que la qualité exprimée par celui-ci est de naissance.
      , Aveugle de naissance.
      , signifie Qui est mort avant que de naître.

      • Un enfant mort-né.
      • Deux enfants mort-nés.
      • Un veau, un agneau mort-né.
      • Une brebis mort-née.

      Il se dit, figurément, des Ouvrages de l'esprit qui n'ont aucun succès.

      • C'est un ouvrage mort-né.
      • Un poème mort-né.
      • Une tragédie mort-née.

      , signifie Qui est né depuis peu de temps, qui vient de naître.

      • Un enfant nouveau-né.

      Dans cet adjectif composé,.

      • Nouveau est pris adverbialement.
      • Des enfants nouveau-nés.
      • Une fille nouveau-née.

      Il s'emploie quelquefois substantivement, mais seulement au masculin.

      • Je viens de voir le nouveau-né.

      signifie, en termes d'Écriture sainte, le Premier enfant mâle.

      • Sous la loi de Moïse, on offrait à Dieu les enfants premiers-nés.

      Substantivement,

      • L'ange extermina les premiers-nés des Égyptiens.

      , Le dernier enfant.
      se joint aussi par un trait d'union à certains noms pour signifier que La qualité qu'ils expriment est si naturelle qu'elle semble être de naissance.

      • Esclave-né.
      • Écrivain-né.
    • Il est le protecteur-né des sciences et des arts, Il protège en toute occasion les sciences et les arts, ou encore Il a le devoir, par sa position, de les protéger.
    • Il est l'ennemi-né des talents, Il a pour les gens de talent une aversion si générale et si constante qu'elle semble être de nature.

    • Citations

      • « Cette vérité est si généralement reconnue, qu’il faudrait n’être pas du monde pour ignorer que votre condition vous relève encore moins par-dessus le reste des hommes que votre esprit, et que les belles parties qui ont accompagné la splendeur de votre naissance n’ont reçu d’elle que ce qui leur était dû : c’est ce qui fait dire aux plus honnêtes gens de notre siècle qu’il semble que le ciel ne vous a fait naître prince qu’afin d’ôter au roi la gloire de choisir votre personne, et d’établir votre grandeur sur la seule reconnaissance de vos vertus : aussi, MONSEIGNEUR, ces considérations m’auraient intimidé, et ce cavalier n’eût jamais osé vous aller entretenir de ma part, si votre permission ne l’en eût autorisé, et comme assuré que vous l’aviez en quelque sorte d’estime, vu qu’il ne vous était pas tout à fait inconnu.  »
      • « De là ces nombreuses fondations pour l'éducation des pauvres ; mais ces institutions, souillées par les préjugés des temps qui les ont vues naître, ne renferment aucune précaution pour ne les appliquer qu'aux individus dont l'instruction peut devenir un bienfait public ; elles n'étaient qu'une espèce de loterie, offrant à quelques êtres privilégiés l'avantage incertain de s'élever à une classe supérieure ; elles faisaient très peu pour le bonheur de ceux qu'elles favorisaient, et rien pour l'utilité commune.  »
      • « Il y a, d’abord, le genre mélancolique et romantique, qui se signale par des immortelles, des ruines, des tombeaux, et un ex-voto à la Vierge, indiquant la place où un seigneur est tombé sous le fer d’un assassin ; on compose le genre terrible avec des rocs suspendus, des arbres fracassés, des cabanes incendiées, le genre exotique en plantant des cierges du Pérou pour faire naître des souvenirs à un colon ou à un voyageur.  »
      Alphabet