Magister

Définition de « Magister »

(On fait sonner l'R.) n. m. Mot emprunté du latin. Maître d'école de village.
  • Un magister de village.
Il est vieux.
On l'emploie surtout aujourd'hui dans le sens péjoratif pour désigner un Pédant.

Citations

  • « Il faudrait désespérer de la race humaine si elles n’avaient été faites qu’en 1830 ; mais elles établissent d’une manière si catégorique les rapports et les dissemblances qui existent entre vous, votre femme et un amant ; elles doivent éclairer si brillamment votre politique, et vous accuser si juste les forces de l’ennemi, que le magister a fait toute abnégation d’amour-propre ; et si, par hasard, il s’y trouvait une seule pensée neuve, mettez-la sur le compte du diable qui conseilla l’ouvrage.  »
  • « Saddletree, et je vous expliquerai la différence de ces deux termes, dit Butler, qui, avec plus de jugement et de connaissances, était tout aussi pédantesque dans son département de magister, que Bartholin dans sa prétendue science de légiste.  »
  • « Il ne prend pas d’argent pour son ouvrage, s’écria la vieille femme, qui, la bouche ouverte, et les yeux fixés sur le magister, écoutait avec admiration chaque parole qu’il prononçait.  »
Alphabet