Madrigal

Définition de « Madrigal »

madrigal (n. m.) : Pièce de poésie qui renferme, dans un petit nombre de vers, une pensée ingénieuse et galante.
  • Un madrigal bien tourné.
  • De jolis madrigaux.

Il se dit, par extension, des Paroles de galanterie qu'on adresse aux femmes.

  • Il va débitant des madrigaux à toutes les femmes.

Citations

  • « Il paraît que le secret n'était pas de nature à être répété tout haut, car madame de Rohan rougit jusqu'au blanc des yeux, et fit signe à Saint-Aulaire de garder le silence ; celui-ci la rassura d'un geste, puis se tournant vers la duchesse, à laquelle il devait un madrigal : Madame, lui dit-il, répondant à son ordre et s'acquittant en même temps de l'obligation imposée par la loterie : La divinité qui s'amuse A me demander mon secret, Si j'étais Apollon, ne serait pas ma muse, Elle serait Thétis et le jour finirait !  »
  • « Le maréchal d’Estrées et tous les ambassadeurs, le duc d’Angoulême, le duc d’Halluin , le maréchal de Châtillon et tous les grands officiers de l’armée et de la couronne l’entouraient, et chacun d’eux attendait impatiemment que le compliment des autres fût achevé pour apporter le sien, craignant qu’on ne s’emparât du madrigal flatteur qu’il venait d’improviser, ou de la formule d’adulation qu’il inventait.  »
  • « Au lieu de faire votre quatrain, vous auriez pu vous informer de ce qu’avait fait la reine ; je l’ai fait, moi ; et au lieu du quatrain contre elle, contre moi, par conséquent, vous eussiez écrit quelque madrigal pour votre belle-sœur.  »

Madrigal

Madrigal. Ce mot n’a pas d’analogue dans la littérature ancienne. A quelle littérature l’avons-nous emprunté ? la question est encore à résoudre. Il se trouve dans l’italien et dans l’espagnol ; on lui attribue la même signification dans ces deux langues, mais non pas la même étymologie. Madriale ou madrigale sont synonymes en italien. Madriale, dit le cardinal Bembo, dérive de mandra, mot emprunté au grec par le latin, et qui signifie bergerie. De mandra, qui est entré dans la langue italienne, a été tiré mandriale, berger. Madriale ou madrigale ne signifierait-il pas chant à l’usage des bergers, poème pastoral ? Le caractère de ce petit poème, exclusivement consacré à la tendresse ou à la galanterie, s’accorde assez, en effet, avec celui de la passion permanente que prête aux bergers la littérature du moyen âge. Un autre étymologiste italien, Ferrari, prétend que ses compatriotes tiennent madrigale des Espagnols, et qu’il vient... (suite)

Alphabet