Machiner

Définition de « Machiner »

machiner (v. tr.) : Former en secret des machinations.
  • Il machine votre perte.
  • Machiner une trahison.
  • Il machinait je ne sais quoi contre eux.
  • Voilà une intrigue machinée de longue date.

Il signifie aussi Établir les machines d'un théâtre.

  • Un théâtre bien machiné, Un théâtre bien pourvu de machines.
  • Table machinée, Table disposée d'une manière convenable pour l'exécution des tours d'un escamoteur.

  • Citations

    • « Car si elle était fort cultivée, de même que certaines personnes prédisposées à l’obésité mangent à peine et marchent toute la journée sans cesser d’engraisser à vue d’œil, de même Mme de Cambremer avait beau approfondir, et surtout à Féterne, une philosophie de plus en plus ésotérique, une musique de plus en plus savante, elle ne sortait de ces études que pour machiner des intrigues qui lui permissent de couper les amitiés bourgeoises de sa jeunesse et de nouer des relations qu’elle avait cru d’abord faire partie de la société de sa belle-famille et qu’elle s’était aperçue ensuite être situées beaucoup plus haut et beaucoup plus loin.  »
    • « Laissons-la prendre ses dispositions pour découvrir la passion récente de son époux, laissons-la machiner des plans de vengeance atroce contre cette rivale inconnue, qui surgissait malencontreusement à une heure si critique, et revenons à Concini.  »
    • « On frissonnait rien qu’à les regarder ; ils ressemblaient à de sinistres vieillards réunis en conciliabule secret dans le but de machiner quelque mauvaise action.  »
    Alphabet