Maçon

Définition de « Maçon »

maçon (n. m.) : Ouvrier qui travaille à tous les genres de constructions, d'ouvrages pour lesquels on emploie principalement de la pierre, de la brique, du mortier, du plâtre.
  • Maître-maçon, Artisan qui dirige les maçons, surveille leurs travaux et répond de leur ouvrage.
  • Le maître-maçon a scrupuleusement suivi les indications de l'architecte.
  • Aide-maçon, Manœuvre qui sert et aide le maçon, qui bat et gâche le plâtre et qui apporte les matériaux.
  • se dit quelquefois pour Franc-maçon. Voyez
    .

    Citations

    • « En regardant par la portière de la voiture, et en remarquant qu’une vieille maison de Fish-Street, qui depuis plus d’un siècle n’avait certainement jamais vu ni maçon, ni peintre, ni menuisier, avait été jetée par terre en mon absence, qu’une rue voisine, célèbre pour son insalubrité et ses incommodités de tout genre que leur antiquité avait rendues respectables, se trouvait assainie et élargie, je m’attendais presque à trouver que la cathédrale de Saint-Paul allait me paraître plus vieille encore qu’autrefois.  »
    • « Après une série liminaire de petits paysages pisseux égratignés avec labeur dans des banlieues sans verdure ; après le demi-triomphe d’un tableau de genre, où les amours indécises d’un jeune maçon et d’une brocheuse dessalée, au sein d’un garno, se coagulaient sous les yeux en mastic blafard, ainsi qu’un fromage visité déjà ; Folantin, lassé de ne paraître point un penseur, s’avisa de répandre un peu de morale philosophique sur ses enduits.  »
    • « Douze messagers entrèrent successivement, revêtus de déguisements divers : l’un semblait un soldat suisse ; un autre un vivandier ; un troisième, un maître maçon ; on les faisait entrer dans le palais par un escalier et un corridor secrets, et ils sortaient du cabinet par une porte opposée à celle qui les introduisait, sans pouvoir se rencontrer ni se communiquer rien de leurs dépêches.  »
    Alphabet