Lais

Définition de « Lais »

lais (n. m. - Terme d'Eaux et Forêts) : Jeune baliveau de l'âge du bois, qu'on laisse quand on coupe le taillis, afin qu'il vienne en haute futaie.
Il signifie, en termes de Jurisprudence, Atterrissement, alluvion, ce que la mer ou une rivière donne d'accroissement à un terrain.
  • Les lais d'une rivière, de la mer.

Citations

  • « Quelques frères lais nous dévoilèrent tous les secrets du métier, et les intrigues des moines avec les premières femmes de la ville, qui les courtisaient pour tirer parti de leurs richesses et de leur crédit ; car les maisons que les religieux protégeaient attiraient à elles toutes les faveurs du gouvernement papal ; les religieuses, de leur côté, trouvaient aussi moyen d’adoucir les rigueurs du cloître ; mais condamnées à ne jamais sortir, elles rencontraient bien des obstacles, tandis que les moines, entièrement libres, se livraient sans contrainte aux excès les plus scandaleux.  »
  • « N'est-ce pas ici le verger merveilleux dont parlent les lais de harpe : une muraille d'air l'enclôt de toutes parts ; des arbres fleuris, un sol embaumé ; le héros y vit sans vieillir entre les bras de son amie et nulle force ennemie ne peut briser la muraille d'air ?  »
  • « Il ne reste plus aujourd'hui dans les abbayes Cisterciennes que les pères, les frères lais ou convers, les oblats quand il y en a, et les paysans employés aux travaux des champs.  »
Alphabet