Ladre

Définition de « Ladre »

ladre (n. des deux genres) : . Celui, celle qui est excessivement avare.
  • Un ladre.
  • Une ladre.

Adjectivement,.

  • C'est un homme très ladre.

Fig.,

  • Ladre vert, Homme d'une avarice sordide.
  • Il signifiait proprement Celui, celle qui est atteint de la lèpre. Dans cette acception, on dit encore, en termes d'Art vétérinaire,
    • Ce cheval a du ladre, d'un Cheval qui a le tour des yeux, le bout des naseaux ou le tour des lèvres dénués de poil.
    • Adjectivement,.
    • Pourceau, truie ladre.

    Citations

    • « Mais si Georgette nous faisait du bon sang, en revanche la mère Aubry nous désolait par son avarice vraiment sordide ; elle ne nous servait jamais que des conserves restées dans je ne sais quel fond de magasin depuis la campagne de Crimée ; nous aurions souhaité des choux, des haricots verts, de la salade ; mais la vieille ladre n’avait jamais le temps d’aller en acheter au passage du bateau-coche d’Ismaïlia ; le débarcadère du canal d’eau douce était trop loin pour elle, à quatre pas de la cantine ; et puis les dames du campement avaient tout enlevé, le coche avait à peine eu le temps de toucher la rive.  »
    • « Le mardi de la Pentecôte était le grand jour pour lequel les deux immenses salles d’école de Briarfield, bâties par le recteur actuel, à peu près entièrement à ses frais, furent nettoyées, lavées, repeintes, et décorées avec des fleurs et des arbres toujours verts, fournis partie par le jardin du recteur, par le domaine de Fieldhead, qui en avait envoyé deux voitures, partie par le domaine de de Walden, qui, plus ladre, n’en avait fourni qu’une brouette.  »
    • « Une corde toute neuve, que j’ai achetée moi-même à deniers comptants chez maître Papelard, le cordier de la rue Vieille-Barbette, et graissée comme jamais Capeluche, ce ladre, ne graissa une corde de pendu, vu qu’il escroque l’argent qui lui est octroyé pour l’achat de graisse.  »
    Alphabet