Labyrinthe

Définition de « Labyrinthe »

labyrinthe (n. m. - Terme d'Antiquité) : Édifice composé d'un grand nombre de chambres et de galeries dont la disposition était telle, que ceux qui s'y engageaient parvenaient difficilement à en trouver l'issue.
  • Le plus célèbre labyrinthe était celui d'Égypte que nous a décrit Hérodote.

  • Le labyrinthe de Crète, Labyrinthe qui, suivant la mythologie, fut construit par Dédale pour le roi Minos.
  • , en termes de Jardinage, se dit d'un Petit bois coupé d'allées tellement entrelacées qu'on peut s'y égarer facilement.

    • Le labyrinthe de Versailles.

    Il désigne au figuré un Grand embarras, une complication d'affaires embrouillées.

    • S'engager dans le labyrinthe de la procédure.
    • Cette affaire est un labyrinthe d'où il ne sortira qu'à grand-peine.
    , en termes d'Anatomie, se dit de la Cavité intérieure de l'oreille, parce qu'elle contient plusieurs conduits diversement dirigés.

    Citations

    • « Ces étranges rochers, hauts parfois de cent mètres, comme des obélisques, coiffés comme des champignons, ou découpés comme des plantes, ou tordus comme des troncs d’arbres, avec des aspects d’êtres, d’hommes prodigieux, d’animaux, de monuments, de fontaines, des attitudes d’humanité pétrifiée, de peuple surnaturel emprisonné dans la pierre par le vouloir séculaire de quelque génie, formaient un immense labyrinthe de formes invraisemblables, rougeâtres ou grises avec des tons bleus.  »
    • « Avant la promenade au Croisic, un soir ces deux femmes devisaient sur l’amour et riaient des différentes manières dont s’y prenaient les hommes pour faire leurs déclarations, en s’avouant à elles-mêmes que les plus habiles et naturellement les moins aimants ne s’amusaient pas à se promener dans le labyrinthe de la sensiblerie, et avaient raison, en sorte que les gens qui aiment le mieux étaient pendant un certain temps les plus maltraités.  »
    • « Pour Dea, Gwynplaine était le sauveur qui l’avait ramassée dans la tombe et emportée dehors, le consolateur qui lui faisait la vie possible, le libérateur dont elle sentait la main dans la sienne en ce labyrinthe qui est la cécité ; Gwynplaine était le frère, l’ami, le guide, le soutien, le semblable d’en haut, l’époux ailé et rayonnant, et là où la multitude voyait le monstre, elle voyait l’archange.  »
    Alphabet