Labeur

Définition de « Labeur »

labeur (n. m.) : Travail suivi exigeant un effort d'une certaine durée.
  • Être récompensé de son labeur.
  • Un labeur ingrat.
  • Jouir du fruit de ses labeurs.

, en termes d'Imprimerie, se dit des Travaux de composition et de tirage importants, par opposition aux travaux de moindre importance, dits

  • Ouvrages de ville.
  • Cette imprimerie ne fait que le labeur.

Il désigne aussi les Caractères typographiques employés pour des travaux et qui s'opposent aux caractères de fantaisie.

  • Ce labeur est du corps dix.

Citations

  • « On les voit, dans leurs tableaux, donner la même importance à une hallebarde qu’à un visage humain, à une pierre inerte qu’à un corps en mouvement, dessiner un paysage comme une carte de géographie, apporter, dans la décoration d’un édifice, autant de soins à une horloge à marionnettes qu’à la statue de l’Espérance ou de la Foi, traiter cette statue avec les mêmes procédés que cette horloge, et, quand ils ont, à force de conscience, à force de labeur, donné à une halle, à une nef, des proportions monumentales, y suspendre des objets hétéroclites qui en ruinent l’effet d’un seul coup.  »
  • « Ce peut être un rude consolateur ; il peut sembler dur d’être harassé par les soucis de la vie quand nous n’avons aucun goût pour sas plaisirs ; d’être accablé de travail quand on sent son cœur près d’éclater et que l’esprit ne demande le repos que pour pouvoir pleurer en silence : mais le labeur ne vaut-il pas mieux encore que le repos que nous convoitons, et ces misérables soucis ne sont-ils pas moins cruels que de réfléchir sans cesse sur le grand malheur qui nous accable ?  »
  • « Ce sophisme douloureux était l’unique, le suprême résultat du labeur de la pensée humaine pendant des siècles ; c’était la croyance finale, sur laquelle se basaient les recherches les plus récentes de l’esprit scientifique, c’était la conviction régnante ; Levine, sans qu’il sût au juste pourquoi, et simplement parce que cette théorie lui semblait la plus claire, s’en était involontairement pénétré.  »
Alphabet