Khan

Définition de « Khan »

khan (n. m.) : Prince commandant chez les Tartares, les Persans, etc. Le grand khan.
Il se dit aussi d'un Lieu où les caravanes se reposent.
  • Nous atteignîmes le khan avant la nuit.
On écrit aussi KAN.

Citations

  • « Boukhara, ceinte d'une muraille mesurant plus de huit milles anglais et flanquée de tours, cité glorieuse qui fut illustrée par les Avicenne et autres savants du Xè siècle, est regardée comme le centre de la science musulmane et rangée parmi les plus célèbres de l'Asie centrale; Samarcande, qui possède le tombeau de Tamerlan et palais célèbre où l'on garde cette pierre bleue sur laquelle chaque nouveau khan doit venir s'asseoir à son avènement, est défendue par une citadelle extrêmement forte; Karschi, avec sa triple enceinte, située dans une oasis qu'entoure un marais peuplé de tortues et de lézards, est presque imprenable; Tschardjoui est défendue par une population de près de vingt mille âmes; enfin, Katia-Kourgan, Nourata, Djizah, Païkande, Karakoul, Khouzar, etc.  »
  • « Il se logea dans un khan destiné pour les marchands étrangers ; et, comme il avait appris qu’il y avait quatre quartiers principaux où les marchands de toutes les sortes de marchandises avaient leurs boutiques, au milieu desquelles était situé le château ou plutôt le palais des rois, lequel occupait un terrain très-vaste, comme au centre de la ville, qui avait trois enceintes et deux lieues en tous sens d’une porte à l’autre, dès le lendemain il se rendit à l’un de ces quartiers.  »
  • « Ils allèrent mettre pied à terre dans le khan le plus magnifique et le plus fréquenté de la ville ; mais Ganem, qui voulait être logé commodément et en particulier, n’y prit pas d’appartement ; il se contenta d’y laisser ses marchandises dans un magasin, afin qu’elles y fussent en sûreté.  »
Alphabet